REFLEXION

MOBILIS AGACE ! : Coupures de réseau, appels hachés, mauvaise qualité sonore…

Les clients se plaignent de plus en plus des différents et continuels incidents que connait le réseau téléphonique de Mobilis dans la wilaya de Mostaganem. Une mauvaise prestation dont ils sont indument facturés. A Stidia par exemple à l’instar d’autres localités, les abonnés sont restés une bonne partie de ce weekend sans aucune couverture de réseau !



MOBILIS AGACE ! : Coupures de réseau, appels hachés, mauvaise qualité sonore…
Mobilis qui veut récupérer ses abonnés et redorer son blason ne semble pas suivre la politique de son objectif. Bon nombre de clients de Mobilis se plaignent d’une dégradation dans le service de cet opérateur téléphonique durant ces derniers mois. Communication hachée, impossibilité de passer des appels, coupure en pleine communication, fausses et mensongères promotions… Les désagréments se font de plus nombreux et diversifiés pour se limiter à la téléphonie et sans parler du net qui est tout d’une autre paire de manches. Du moins, pour revenir au phone, la disponibilité, l’accessibilité et la fiabilité qui sont les paramètres pour mesurer la qualité de toute téléphonie, sont loin d’être à la moyenne pour l’opérateur en question.
Selon plusieurs témoignages recueillis auprès d’usagers disposant d’un abonnement, aussi bien ceux qui disposent de lignes prépayée (toutes catégories confondues), les incidents se sont multipliés au-delà des habituels désagréments de fin de journée ou de périodes de fêtes. Au final, ils se sentent indûment facturés lorsqu’ils entendent, par exemple, au bout de l’autre côté, leur voix qui fait le retour au lieu de celle du correspondant appelé. Problème de pondération et de balance. « Ce hic dure depuis le mois de juin. Imaginez donc tout l’argent que me bouffe Mobilis quand sur 10 appels au moins 5 posent cet embarras. En voilà comment je paye donc gratuitement à Mobilis des unités dont j’en tire aucun bénéfice », affirme un PDG d’une société nationale. Ce problème technique qui devait être résolu au début de l’été dernier et dont les détenteurs de taxis phones ont été informés par texto envoyé par l’opérateur, tend toujours à faire parler de lui.
Des utilisateurs affirment avoir appelé jusqu’à quatre fois leurs correspondants (durant la même minute) qui décrochent mais qui n’entendent pas ceux qui les appellent. « C’est à nous les utilisateurs de voir notre crédit débité ou la facture orné d’appels hachés et dont la prestation frôle l’arnaque », commente un autre utilisateur détenteur d’un abonnement 061 qu’il regrette. On peut imaginer les «dégâts» que cela peut causer, en cas de coupure intempestive de la communication, notamment pour les abonnés, sachant que chaque minute entamée est indivisible et qu’elle est facturée autour de 10DA. Cette anomalie relevée auprès des responsables de ‘agence locale, ne semble pas trouver une réponse sincère. L’on soutient qu’aucun incident majeur technique ou concernant l’interconnexion n’a été signalé dernièrement. Alors qu’il suffit de visiter quelques blogs pour relever tout le courroux des usagers qui ne cachent pas leur mécontentement vis-à-vis des prestations de Mobilis.
Mieux, sur le terrain ou l’opérateur ne peut nier l’inadmissible, plusieurs communes en dehors du chef lieu de la wilaya comme la région de Dahra ou à l’ouest du département, rencontrent un innommable désagrément. Le cas de la ville de Stidia qui a été privé du réseau durant presque le long du weekend. « Si je savais que le réseau Mobilis est constamment en panne, je n’aurais pas opté pour un abonnement qui me revient non seulement cher mais en plus pas du tout pratique au vu de des coupures intempestives plusieurs jours durant la semaine parfois ». Un autre usager du même opérateur va encore loin dans ses propos : « je dispose de Mobilis depuis plusieurs années et je peux assurer que ce qui se passe à Stidia relève du sabotage programmé de cette société nationale. Car je me demande pourquoi l’antenne d’émission qui fonctionnait normal a été déportée de la terrasse de la poste pour être mise sur la terrasse d’une propriété privée ! » Ce qui provoque une autre question : A qui profite ce micmac ? Depuis ce transfert à chaque coupure d’électricité, le réseau s’en va avec. Mobilis n’a-t-elle pas les moyens de s’offrir un groupe électrogène comme les autres opérateurs ? Le problème soulevé des centaines de fois par les clients, au courant des deux dernières années, demeure entier et les responsables de Mobilis font la sourde oreille au détriment de la société publique qui leur paye de confortables salaires.


B. Abderrahmane
Dimanche 8 Novembre 2009 - 00:01
Lu 1237 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+