REFLEXION

MME MEKKORA MERIEM, PRESIDENTE DE L’ASSOCIATION DES FAMILLES VICTIMES DU TERRORISME A ‘’REFLEXION’’ : ‘’La plupart des victimes bénéficient, fièrement, de pensions’’

A partir de cette semaine, le journal ‘’Réflexion’’ publiera chaque jeudi une interview d’une personnalité activant dans les domaines: associatif, culturel, sportif, religieux, politique, économique…etc. L’interview sera proposée dans une nouvelle rubrique intitulée : ‘’notre invité(e) de la semaine’’. Espérons que les lecteurs du journal apprécieront ce travail qui leur sera instructif.



En hommage national aux victimes du terrorisme, et dans le cadre des invitations  organisées  par le journal «  Réflexion », cette semaine nous avons eu le plaisir de recevoir Mme Mekkora  Meriem présidente de l’association des victimes du terrorisme au niveau de la rédaction,  laquelle a bien voulue répondre aux  questions relatives au fonctionnement de l’Association qu’elle préside, afin d’éclairer les lecteurs et citoyens  dont une large majorité ignore le sort de cette frange de la société.
Réflexion : Présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait ?
Mme Mekkora Meriem : Je me présente, Mme Mekkora Meriem,  présidente de l’association des victimes du terrorisme de la wilaya de Mostaganem créée en 1994, et qui compte  12 membres tous mobilisés aux services  des  presque 14 000 familles victimes de la tragédie nationale recensées à travers  la wilaya de Mostaganem.
Quels sont les cas de priorité dans le cadre de votre mission ?
Notre rôle principal, c’est d’apporter  aide et assistance à ces familles, et aussi  les représenter au niveau des institutions de l’Etat.  L’une de notre priorité, c’est de voir  tout d’abord,   notre association renforcée par un membre qui serait désigné au niveau de la commission chargée d’examiner les dossiers de logement pour représenter ces familles des victimes du terrorisme afin de leur obtenir un quota de logements pour les familles nécessiteuses. Par ailleurs,  on espère  une intervention de la part de la wilaya, dans le cadre des placements des chômeurs, issus de cette catégorie sociale,  qui sont dans des situations déplorables, ainsi que des locaux à usage  commercial pour quelques jeunes sans travail.
Quels sont les avantages  dont bénéficient  ces familles ?
Il y a une chose que j’aimerais dire à travers les colonnes de ce journal, c’est tout d’abord «  remercier toutes les institutions et entreprises qui touchées par la situation de ces familles encore traumatisées par les évènements des décennies noires et de cette tragédie nationale,  nous apportent aide et assistance et nous épaulent dans toutes nos démarches. Nous sommes très heureuses de déclarer fièrement que la plupart de ces familles  bénéficient de pensions,  certaines d’entre elles,  ont pu acquérir des logements. Pour d’autres, leurs dossiers de logements  sont  en cours d’examen.  Sincèrement les portes nous sont ouvertes, et nous  ne rencontrons pas de problèmes au niveau des institutions et des entreprises de  la wilaya de Mostaganem.
Pouvez-vous nous citer une institution qui vous apporte un soutien ?
L’association que je préside a pour objectif de tisser une coordination entre les institutions étatiques et les familles pour leur permettre de bénéficier de tous les avantages sociaux décidés par les lois de la république relatives à la prise en charge de ces familles victimes du terrorisme. Je suis  en étroite collaboration, avec  la direction de la DAS qui nous apporte sa contribution et nous a toujours inscrit dans les listes relatives aux aides en matière de denrées alimentaires, etc…  ainsi que plusieurs autres, qui répondent à nos attentes. Je vous rappelle que lors de la visite de M. Sellal, nous avons demandé à ce qu’il y’est plus de considération, et que notre classification dans le cadre des demandes soit élevée à un meilleur niveau.
Votre dernier mot.
Je tiens à réitérer  mes remerciements, à tous ceux qui nous apportent une aide, même modeste  et se soucient du devenir et de l’avenir de ces familles victimes de la tragédie nationale, M. Maabed Ahmed, wali de Mostaganem pour l’intérêt qu’il porte à notre association, ainsi que le journal « Réflexion » qui nous a réservé un espace pour nous permettre de nous exprimer librement et en toute démocratie.

Interview réalisé par B. Adda
Mercredi 12 Mars 2014 - 17:25
Lu 433 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+