REFLEXION

MISE EN ŒUVRE DU SYSTEME DU TIERS PAYANT : Hausse du nombre des pharmacies conventionnées



Dans le cadre de la mise en œuvre du système du tiers payant pour une meilleure prise en charge médicale et hospitalière des assurés, nous avons appris auprès d’une source responsable au niveau  de la direction de wilaya de la CNAS, que le nombre des conventions signées avec les officines pharmaceutiques ne cesse d’augmenter. Selon notre source l’application de ce système vise en premier lieu à maitriser les dépenses, en plus de la prise en charge des préoccupations des assurés. Ainsi, la Caisse nationale d'assurance sociale de la wilaya d'Oran a signé, à ce jour, des conventions avec 589 pharmaciens, 115 médecins dont la majorité sont des généralistes, 15 opticiens, 07 cliniques d'hémodialyse et 3 cliniques spécialisées en cardiologie. La wilaya d'Oran compte 564.000 assurés dont 472.000 détiennent la carte Chifa et pour bénéficier de cette prestation il suffit à l'assuré, détenant une carte Chifa, de présenter sa carte à son médecin traitant prestataire pour être remboursé ou pour pouvoir bénéficier de la gratuité des soins et des médicaments. Après la généralisation de l'utilisation de la carte Chifa, les différentes structures de la CNAS ne connaissent pas une grande pression comme avant. Ce système est opérationnel depuis octobre 2010 dans cette wilaya. Toutefois, les médecins spécialistes exerçant à Oran ne sont pas attirés par le système du tiers payant. La majorité des praticiens n'acceptent toujours pas l'utilisation de la carte Chifa qui entre dans la démarche du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale visant à généraliser l'utilisation de cette carte. Les spécialistes, dont les tarifs de consultation dépassent dans certains cas les 1.500 dinars, jugent que les tarifs de consultation fixés par la tutelle sont très faibles. De plus et après les pharmaciens et les médecins généralistes, une partie des laboratoires de la wilaya d'Oran emboîtent le pas dans le cadre de l'opération des conventions avec la CNAS. Celle-ci a opté pour le système des conventions avec les laboratoires d'analyses de biologie médicale après de larges consultations avec les professionnels de la santé, à l'instar du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens et l'Association nationale des laboratoires d'analyses privés. Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'amélioration de la prise en charge de la santé du citoyen. Grâce à ces conventions, les assurés sociaux pourront, sur simple présentation de la carte Chifa et d'une ordonnance d'analyses ou de radiologie, bénéficier des avantages du système du tiers payant pour effectuer toutes les analyses prescrites pour eux ou pour leurs ayants droit. Les laboratoires concernés et les cliniques seront dotés de lecteurs de cartes Chifa.              

Medjadji H.
Mardi 24 Décembre 2013 - 18:10
Lu 143 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+