REFLEXION

MIRACULEUSE MESAVENTURE A MESRA : 3 jours et 4 nuits passés au fond d’un puits



MIRACULEUSE MESAVENTURE A MESRA : 3 jours et 4 nuits passés au fond d’un puits
C’est l’incroyable mésaventure qu’a vécue un homme de 43 ans. Un ‘’éternel’’ laps de temps durant lequel il a cohabité avec un serpent et une ‘’meute’’ de grenouilles qui ne cessaient de lui sautiller sur le corps ! Y ayant accidentellement chuté dans la soirée du samedi 7 mai, il n’en est sorti qu’à la fin de la matinée de mercredi passé, complètement épuisé. Heureusement pour lui, des pneus et les quelques rameaux jetés dans ce puits abandonné, profond d’une quinzaine de mètres, avaient amorti sa chute. La batterie du téléphone portable qui lui procurait un tant soit peu de lumière, s’est épuisée au lendemain de la première nuit. Il s’est beau égosillé à heures régulières, et au moindre soupçon de présence humaine dans les parages. Un incessant vain appel au secours qui l’épuisa au point de devenir aphone. Au quatrième jour du calvaire, et ayant perdu tout espoir en un éventuel secours, il rassembla ses ultimes forces et tente d’escalader la paroi instable du puits. Grâce à un coupe-ongles, il commença par creuser des trous sur la paroi. S’étant débarrassé de ses baskets, il s’adossait à un côté et glissait la pointe des pieds sur le semblant de marches creusées. Un âpre exercice qui lui a permis d’atteindre la partie maçonnée du puits dont les parpaings cassés se prêtaient mieux à l’escalade. A la sortie du puits il fit quelques pas avant de tomber raide, complètement exténué. ‘’De l’eau ! Rien que de l’eau !’’, eut-il la force de demander au gardien du château mitoyen, accouru afin de s’enquérir de l’état de cet énergumène qui venait de surgir ‘’on ne sait d’où’’ ! A peine capable ‘’d’ingurgiter’’ un verre d’eau de la bouteille qu’on lui tendit, il fut vite évacué sur les urgences médicales de Mesra. Hormis quelques hématomes et des meurtrissures à l’avant-bras et au dos, dont il ne s’était pas encore remis jusqu’à ce vendredi, le traumatisme subi était davantage moral que physique ou organique.

M.O.T
Samedi 21 Mai 2011 - 11:39
Lu 576 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+