REFLEXION

MINISTRE MOUNIA MESLEM : L'Etat "n'abandonnera pas" sa politique sociale



La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem, a affirmé à Alger que l'Etat "n'abandonnera pas et ne renoncera pas" à sa politique sociale en dépit de la situation économique difficile que traverse le pays. Lors d'une rencontre nationale des cadres du secteur, Mme Meslem a exclu l'existence dans le projet de loi de Finances 2017 de mesures remettant en cause la politique sociale de l'Etat, notamment en matière d'aide aux catégories vulnérables et démunies. La ministre a saisi cette occasion pour annoncer le lancement prochain d'une nouvelle stratégie de solidarité nationale en adéquation avec la conjoncture économique basée essentiellement sur une prise en charge optimale des catégories démunies et la consolidation de l'action de sensibilisation en matière d'accompagnement de la mobilisation des ressources humaines et matérielles pour l'intensification des efforts en matière de prise en charge efficiente de ces catégories. La ministre a indiqué que la loi de Finances 2016 n'a pas fait abstraction des engagements nationaux en matière de politique sociale. Les transferts sociaux ont connu une augmentation et la "politique de rationalisation des dépenses publiques adoptée par l'Etat n'a pas eu d'impact sur le volet social", a-t-elle indiqué. La consécration de la protection sociale dans les législations nationales a été renforcée à la faveur du dernier amendement constitutionnel qui a vu l'introduction de nouvelles dispositions garantissant les droits des malades, des catégories démunies, des personnes aux besoins spécifiques, des femmes, des enfants et des personnes âgées. Mme Meslem a mis en exergue, dans ce contexte  "l'attachement de l'Etat à poursuivre sa politique sociale", affirmant que le secteur de la Solidarité sociale figure parmi "les options politiques majeures puisées du programme du Président de la République qui accorde un intérêt particulier aux catégories démunies". La ministre a rappelé par ailleurs que plus de 300 responsables relevant du secteur au niveau local ont été démis de leurs fonctions pour "manquement" à leurs missions. Cette opération a touché "près de 13 directeurs chargés de l'activité sociale au niveau de certaines wilayas et plus de 300 directeurs d'établissements spécialisés relevant du secteur au niveau local. 

Nadine
Dimanche 25 Septembre 2016 - 18:40
Lu 130 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+