REFLEXION

MINISTRE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, TAYEB LOUH AFFIRME: Huit Algériens toujours emprisonnés à Guantanamo

Huit Algériens sont toujours détenus dans la prison américaine de Guantanamo, sans procès, a déclaré, ce lundi 21 décembre 2015, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, lors de son intervention, à l’issue d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue française, Christiane Taubira, qui effectue une visite de travail à Alger.



En effet, le ministre de la justice M.Tayeb Louh, a affirmé, hier, lundi, que huit (08) Algériens sont encore détenus sans procès dans la base américaine de Guantanamo. "L'Algérie poursuit ses démarches auprès des Etats-Unis et les procédures judiciaires du transfèrement de ces huit détenus sont en cours", a indiqué M.Louh. Plus explicite, le ministre a rappelé que "l'Algérie avait dépêché, il y a quelques années, une délégation du ministère de la Justice dans le cadre du traitement du dossier des détenus sans procès de Guantanamo, dont le nombre s'élevait alors à 26 et qui avaient été majoritairement arrêtés en Afghanistan pour accointance avec le terrorisme". "Les négociations avec la partie américaine avaient, alors, permis le transfèrement de 18 détenus, tous déférés devant la Justice algérienne qui en a acquitté certains et condamné d'autres", a conclu M. Louh. Dans un autre contexte, la ministre française de la Justice, Garde des Sceaux, Christiane Taubira, a indiqué que la lutte contre le terrorisme implique de gagner "la bataille contre le recrutement" des terroristes et la radicalisation pour assécher les terreaux du terrorisme. S'exprimant lors d'une conférence débat, tenue à l'institut diplomatique et des relations internationales du ministère des Affaires étrangère (Idri), la ministre, qui effectue une visite de travail en Algérie, a relevé que "le phénomène de la radicalisation qui ne cesse de se développer au sein de la société, se propage notamment à travers les réseaux sociaux". Abordant la question "du recrutement des terroristes", la ministre française a indiqué que les groupes terroristes qui utilisent particulièrement les réseaux sociaux recrutent leurs membres à travers le monde, citant pour exemple, l'organisation terroriste autoproclamée "Etat islamique" (EI/ Daech), dont "25.000 de ses éléments" proviennent de plusieurs pays, surtout d'Europe et d'Amérique.  .

Rym B.
Lundi 21 Décembre 2015 - 17:09
Lu 352 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+