REFLEXION

MINISTRE DE L’INTERIEUR, NOUREDINE BEDOUI ANNONCE : Le vote électronique à partir de 2022

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, a déclaré à la presse en marge de l'ouverture de l'année académique à l'Ecole nationale d'administration d’Alger, que le vote électronique, en vigueur dans les pays développés, fera son entrée en Algérie en 2022 grâce aux caractéristiques de la carte nationale d'identité biométrique.



A cet effet, M. Bedoui a fait savoir que le site électronique du ministère de l'Intérieur avait été doté de «nouvelles applications offrant de nombreuses prestations dont l'identification du bureau de vote d'un électeur par l'introduction de son nom, son prénom et sa date de naissance.  Réagissant aux interrogations de certaines parties quant au rôle de l'élu local, M. Bedoui a affirmé que «des milliers d'élus au niveau des APC et APW ont réalisé un travail colossal au cours du mandat actuel, des mandats précédents, voire même pendant la décennie noire», avant d'ajouter que  «sans la contribution de l'élu, à ce moment précis, l'Algérie ne serait jamais parvenue à rester debout, c'est pourquoi, il importe de rendre hommage à l'ensemble des élus au niveau des 1541 communes, pour avoir accompli pleinement leurs missions». Interrogé sur les mécanismes de lutte contre la transhumance politique, le ministre a précisé que la Loi organique portant régime électoral «a interdit» ce phénomène et qu'en coordination avec la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), «cette question sera abordée» dans le Code communal et de wilaya qui « sera sous forme de loi organique unifiée intitulée Loi relative aux collectivités locales». Cette loi qui sera soumise au gouvernement début 2018, « mettra en œuvre les nouveaux principes constitutionnels et consacrera la décentralisation et le rôle économique des collectivités locales et de l'élu local», a-t-il soutenu.  Répondant à une question sur le recensement des migrants clandestins présents sur le territoire national, M. Bedoui a indiqué que «l'opération se poursuit et une Commission nationale présidée par le ministre de l'Intérieur et comprenant divers services sécuritaires et administratifs existe déjà». Ladite commission» travaille pour la concrétisation d'un seul objectif, à savoir, préserver la sécurité et stabilité du pays, ainsi que la quiétude du citoyen». « La commission mettra en place des mécanismes juridiques, dont le fichier national des migrants qui sera élaboré dans les semaines à venir», a précisé M.Bedoui.

Ismain
Dimanche 8 Octobre 2017 - 18:39
Lu 427 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+