REFLEXION

MINISTERE DU COMMERCE : Plusieurs infractions constatées dans la fabrication et la commercialisation du café



Plusieurs infractions ont été relevées dans la production du café moulu, révèle une enquête du ministère du Commerce, dont l'APS a obtenu une copie, et qui précise que l'infraction la plus importante concerne l'ajout de sucre dans la composition de ce produit. Adjonction interdite de sucre, goût amer, étiquetage frauduleux et substitution par des ingrédients à bas coût, constituent les principales infractions constatées par cette enquête nationale, lancée par la direction générale de la Qualité et de la répression des fraudes du ministère. "L'objectif de cette enquête était de s'assurer que ce produit ne dégage aucune mauvaise odeur, ne représente aucun mauvais goût, a un taux d'humidité inférieur ou égal à 5%, ne contient pas plus de 0,2% d'impuretés et ne contient pas de sucre (..)". Sur les 347 échantillons de café moulu analysés, 71 échantillons se sont avérés "non conformes", soit un taux de 21%, relève l'enquête portant sur la conformité du café moulu et du produit dénommé "Torrefacto". Les analyses ont confirmé la présence de sucre dans des mélanges de cafés moulus avec des taux variant entre 1,5% et 7,5%, une pratique "interdite clairement" par les dispositions réglementaires régissant ce produit. "Ce type d'infraction est qualifié de tromperie, du fait que le produit en question ne répond pas à l'attente légitime du consommateur quant à sa composition", note le rapport de cette enquête. Les analyses ont révélé que certaines marques de cafés moulus préemballées ont un mauvais goût (goût amer) dû à la non maîtrise des techniques de torréfaction. En effet, avant torréfaction, les grains de café verts n'ont aucun arôme, ni parfum et c'est le processus de torréfaction, qui fait paraître les arômes cachés dans les grains, précise-t-on. L'enquête a également constaté que la majorité des cafés fabriqués localement, sont des mélanges de Robusta et d'Arabica avec toutefois, une concentration élevée du Robusta au motif que ce dernier est beaucoup moins cher que l'Arabica.                 

Nadine
Samedi 10 Septembre 2016 - 18:17
Lu 330 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+