REFLEXION

MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : Un mécanisme permettant aux citoyens défavorisés au tirage au sort d'accomplir le pèlerinage



Le ministre des affaires religieuses et  des Wakfs Mohamed Aissa a indiqué à Alger lors d’une séance plénière de l’APN  que son département est en train de chercher avant février 2017 un nouveau mécanisme pour permettre aux citoyens n'ayant pas été tirés au sort, pendant dix années de suite, d'accomplir les rites du hadj évoquant également la possibilité de recourir au tirage au sort électronique . En ce qui concerne le commerce des passeports du Hadj, le ministre a assuré que cette pratique était révolue. En indiquant qu’une approche approfondie permettant aux citoyens n'ayant pas eu de chance au tirage au sort, d'accomplir les rites du hadj. Il a ajouté que les imams devant accompagner les hadjis suivaient une formation et subissaient des tests dans différentes disciplines y compris celle relative à la condition physique, effectué sous la supervision de la protection civile. Il a assuré que ses services ambitionnaient de parvenir à organisation du Hadj tel que prévu dans le programme quinquennal du président de la République Abdelaziz Bouteflika de manière à préserver la dignité des hadjis et permettre aux citoyens de choisir les formules d'inscription au Hadji.

Ismain
Vendredi 13 Janvier 2017 - 20:10
Lu 343 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+