REFLEXION

MINISTERE DE LA SANTE : La grippe saisonnière tue 20 personnes en Algérie

Selon le dernier bilan rendu public, mercredi, le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière a révélé que vingt personnes sont mortes de la grippe saisonnière sur les 180 cas graves enregistrés en 2015.



Un plan national destiné à prévenir et à alerter contre l’introduction de maladies à risque latent, à l’exemple de la fièvre d’Ebola, du coronavirus et de la grippe H1N1, vient d’être activé à partir de Ghardaïa, a annoncé, mercredi matin, le Professeur Smail Mesbah, directeur général de la prévention au ministère de la Santé, sur les ondes de la radio Chaine 3 de la Radio Algérienne.  Le professeur, Smail Mesbah, a indiqué que parmi les 20 personnes décédées des suites de complications d'une forme sévère de la grippe saisonnière, 11 avait contracté le virus H1N1. Précisant que le ministère restait "vigilant" quant à la propagation de la grippe saisonnière, le directeur a affirmé que sur les près de deux (2) millions de personnes à risque, 90% étaient déjà vaccinées à  la mi janvier 2015, a rapporté l’APS. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débute chaque année à la mi-octobre. La population à risque est constituée des sujets âgés, des enfants et adultes atteints de maladies chroniques et des femmes enceintes. A propos de la fièvre Ebola et du coronavirus, il souligne que le risque de propagation vers l’Algérie est à prendre au sérieux, annonçant que les moyens de contrôle sanitaire ont été renforcés au niveau de toutes les frontières routières, aéroportuaires et maritimes du pays.   "La principale priorité est portée et portera sur les postes de contrôle des frontières terrestres, ports et aéroports", a-t-il dit, annonçant que le ministère "vient de signer un programme de renforcement d'équipements de l'ordre de plus d'un milliard de DA" et que le personnel de contrôle de la sécurité des frontières (CSF) sera formé la semaine prochaine avec l'OMS. Evoquant le décès à Sétif, lundi dernier, d'un homme de 49 ans qui revenait des Lieux Saints de l’Islam des suites de sa maladie qui s'est avérée être la grippe H1N1 (grippe saisonnière type A), M. Mesbah a expliqué que ce cas avait été identifié dans le cadre de ce dispositif, ajoutant que "toute personne qui vient de cette région et qui a de la fièvre est systématiquement hospitalisée".  Concernant le retour, durant la période d’hiver, de la grippe saisonnière, le professeur affirme que les autorités sanitaires s’y sont préparées en mettant en place des dispositifs de vaccination des personnes « à risque », ainsi que de surveillance et de prise en charge des personnes affectées. Il rappelle, en outre, que les formes graves de cette épidémie ont affectées, en 2014, 227 personnes dont 27 y sont décédées. « Cette année, ajoute-t-il, nous en sommes, actuellement, à 180 formes sévères avec 20 décès dont 3 dus au virus H1N1 ». Au passage, le représentant du ministère de la Santé  signale que 3 à 5 millions d’Algériens sont affectés, chaque année, par la grippe, « une maladie bénigne dans la majorité des cas ».

Rym
Mercredi 18 Février 2015 - 18:21
Lu 393 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+