REFLEXION

MINISTERE DE LA SANTE : L’Etat financera les soins des démunis chez le privé

Dans le souci d’assurer une couverture médicale pour tous et prendre en charge la catégorie démunie en matière de soins dans les régions où le secteur public est absent, de nouvelles mesures ont été décidées par l’Etat dans le but d’impliquer le secteur privé dans la gratuité des soins et qui sera intégré dans les réseaux sanitaires.



Afin d’installer une complémentarité entre les deux secteurs, public et privé, le nouveau projet de loi sur la santé, a insisté sur l’implication du secteur privé dans la gratuité des soins en vue d'assurer une couverture sanitaire dans les régions où le secteur public est absent.  « Le privé sera impliqué dans le système de santé nationale. Il sera intégré dans des réseaux de soins où nous avons prévu une organisation régionale sanitaire. Nous avons même prévu que ce privé participe à des missions du service public. C’est-à-dire,  il peut faire de la prévention et s’occuper des taches qu’il ne fait pas actuellement. Cela se fera dans le cadre d’un cahier des charges et avec un contrat signé avec l’Etat. Donc même les démunis peuvent, demain, avoir accès au privé et c’est l’Etat qui va financer », a expliqué, Amina Mehiedine, chargé d’étude et de synthèse au ministère de la santé, lors de son intervention, hier mercredi sur les ondes de la radio Chaine 3. La gratuité des soins n’est donc pas remise en cause par le nouvel avant-projet de loi. « Il n’est pas question de revenir en arrière, bien au contraire, ce projet de loi consolide ces acquis-là », a-t-elle ajouté. Par ailleurs, concertant l’activité complémentaire, Amina Mehiedine, affirme que l’avant-projet de loi prévoit son abrogation. A ce propos, elle affirme : « La nouvelle loi a prévu la suppression définitive de l’activité complémentaire. Personne ne sera autorisé a exercé dans le secteur privé, c'est-à-dire à avoir une double activité. La réglementation est claire à ce propos. Elle doit être respectée». A cet effet, l’Etat s’engage à "mettre en œuvre" ces nouvelles dispositions de la prise en charge des soins par le privé au profit des citoyens des démunis. 

Ismain
Mercredi 26 Août 2015 - 17:34
Lu 422 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+