REFLEXION

MINISTERE DE L'EDUCATION : Vers la sécurisation des établissements scolaires

Répondant à la question orale d'un membre du conseil de la Nation sur les mesures prévues pour assurer la sécurité des écoliers au niveau des établissements, la ministre de l'Education nationale Nouria Benghebrit a annoncé que son département tendait à sécuriser les établissements éducatifs exposés à des agressions récurrentes et comptait ouvrir prochainement le dossier de recrutement d'agents de sécurité en coordination avec le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.



Mme Benghebrit a souligné que l'école "a le devoir de protéger l'élève" et dans ce cadre, a-t-elle dit, "la tutelle s'emploie actuellement à cibler les établissements dont l'environnement immédiat assiste à des agressions répétées". La ministre a ajouté que la liste de ces établissements sera transmise aux services de sécurité spécialisés pour "y renforcer leurs patrouilles". Le secteur de l'Education compte prendre d'autres mesures dont "l'ouverture du dossier de recrutement d'agents de sécurité notamment au niveau des établissements d'enseignement primaire et ce en coordination avec le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales". La ministre a souligné la nécessité de renforcer le sens moral dans toutes ses dimensions pour freiner la propagation de la violence en milieu scolaire. Elle a annoncé une série de mesures dont "la formation des fonctionnaires du secteur dans le domaine de la médiation et de la gestion des conflits et l'actualisation des textes régissant notamment les conseils de discipline". Mme Benghebrit a évoqué par ailleurs, en marge de la séance plénière, les concours de recrutement dans les différents corps du secteur, qui seront organisés fin novembre et début décembre 2015 pour le recrutement de 10 000 fonctionnaires. Elle a indiqué qu'"exceptionnellement cette année, le deuxième ou troisième lauréat du concours de recrutement des enseignants, pourra rejoindre le poste du 1er lauréat si ce dernier ne s'y présente pas", une mesure, a-t-elle dit, qui sera appliquée en coordination avec la fonction publique". Cette démarche est l'une des solutions adoptées par le secteur pour palier les incidences induites par le refus de certains professeurs de rejoindre leurs postes notamment dans le sud du pays. Mme Benghebrit a annoncé que la rentrée scolaire 2016-2017 sera "plus rigoureuse par rapport aux précédentes, qu'il s'agisse de la date effective ou de la répartition des enseignants". La ministre est revenue en outre sur la question du transport scolaire, "une grande préoccupation pour tous les secteurs concernés". Le parc de transport scolaire compte 6392 bus a-t-elle fait savoir indiquant que cet aspect était géré par les collectivités locales en coordination avec le secteur de la solidarité notamment dans les régions éloignées.

Ismain
Vendredi 13 Novembre 2015 - 17:03
Lu 183 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+