REFLEXION

MEZAOUROU (SIDI BEL ABBES) : Le P/APC indésirable par les élus



La commune de Mezaourou, relevant de la daïra de Telagh, distante d’une quarantaine  de kilomètres du chef-lieu de wilaya n’arrive point à surmonter l’impasse de la mésentente entre quelques élus locaux et leur P/APC. Une  situation qui alla  engendrer un  blocage dont les conséquences sont  subies quotidiennement par les citoyens dont le besoin administratif sur tous les plans se fait sentir perpétuellement. En dépit de  nombreuses tentatives de médiation par quelques parties réputées par leur sagesse ainsi que les incessantes séances de travail du chef de daïra avec les élus réfractaires qui sont au nombre de 7 exigeant à tout prix le départ de leur maire pour de  nombreux prétextes. Le  cours normal  des  choses est  loin  de la  sortie du bout du tunnel depuis presque  une année. Face à cette situation qui n’a que trop duré, la  population  locale en  véritable expectative continue d’attendre l’issue salutaire même si devant la  complexité de  cette gênante  situation, l’on a  appris que le premier responsable de wilaya aurait ordonné ses services concernés l’ouverture d’une enquête en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire peu  particulière dans les annales de Mezaourou et de Sidi Bel Abbès  de par sa durée dans le temps.        

B. Abderrahmane
Lundi 7 Décembre 2015 - 17:02
Lu 248 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+