REFLEXION

MENACEE D’EXPULSION : Le calvaire d’une cancéreuse algérienne au Canada

Ouacila Djemai, une Algérienne vivant au Canada, risque d’être expulsée vers son pays d’origine. Pourtant, atteinte d’un cancer du sein avancé, elle n’est « pas apte à voyager » selon son médecin et aimerait pouvoir finir son traitement avant de prendre l'avion.



Elle avait quitté l’Algérie en 2011 en direction du Canada. Arrivée sur place, elle a fait une demande de statut de réfugiée invoquant des « problèmes de violences contre les femmes » dans son pays. Sa requête a, toutefois, été refusée. Entre temps, elle a continué à travailler jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Placée sous un traitement de chimiothérapie à Montréal, au Québec, Ouacila Djemai risque pourtant d’être expulsée vers l’Algérie. Pour retarder son voyage, la députée fédérale d'Ahuntsic Maria Mourani, d’origine libanaise, aidée par le Carrefour d'aide aux nouveaux arrivants, demande une intervention du ministre fédéral de l'Immigration Chris Alexander pour « des motifs humanitaires ».Pour qu’elle finisse son traitement « Tout ce qu'on demande et tout ce que madame demande, ce n'est pas de revenir sur la décision de déportation, c'est bien de surseoir au renvoi, pour qu'elle puisse finir ses traitements et qu'il puisse y avoir un vrai lien avec l'Algérie et qu'elle soit prise immédiatement en charge », explique la députée Mourani, citée par le journal canadien La Presse. Une lettre, rédigée par son chirurgien-oncologue de l'Hôpital Jean-Talon, a également été remise à la presse canadienne. Ce dernier y explique que sa patiente n’est « pas apte » à voyager et que le traitement qu’elle reçoit toutes les trois semaines ne doit pas être interrompu. Son cancer « a pris tellement d'ampleur qu'une chirurgie est actuellement impossible », souligne le docteur Nagib Khoury. « Il ne doit y avoir aucun délai dans le traitement et il ne doit être changé en aucun cas. La survie de la patiente en dépend », a-t-il précisé. « Je comprends que je dois partir, mais je veux quitter le Canada en bonne santé», a confié de son côté la principale intéressée, Ouacila Djemai. Sa requête a en tous les cas été entendue et la cause a été prise en délibéré. Une décision définitive devrait tomber dans les prochaines heures.

Riad
Vendredi 29 Novembre 2013 - 16:31
Lu 218 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+