REFLEXION

MEMOIRE : Le chahid Mahi Ahmed



Le Chahid Mahi Ahmed est né le 30 octobre 1921 à Sayada  dans la wilaya de Mostaganem au sein d'une famille modeste et combattante. Il était le fils de Bendhiba dit (El Malik) cheikh de la Zaouia de Sidi Othmane et de Kheira dit Tlemçania. Le Chahid Ahmed était gendarme à Sayada ex Pelissier, en 1956 il milita dans les rangs du parti du peuple algérien (PPA), où il assista à plusieurs opérations avec ses frères du fida. Incarcéré à la prison de Sidi Ali, ex Cassaigne Le Chahid Mahi Ahmed fut abattu par des militaires de l'armée française. Lors de son transport pour être fusillé, le chahid se manifesta et refusa de monter dans le camion, où il donna un coup de poing à un militaire. Ce dernier fut mitraillé et abattu de sang-froid par les militaires français, c'était le 21 septembre 1957. Dans la même année, la famille Mahi  perdra un de leur fils, le Chahid Mahi Mahi, aujourd'hui une école primaire à El Arsa porte son nom.  Le nom Mahi est un nom à inscrire en lettre d'or pour que nos enfants se souviennent de cet illustre chahid, un grand homme, un héros national comme il en existe peu de nos jours qui a servi honorablement son pays. Gloire à nos martyrs.                            
                                                                 Posté par Rezgui Mansour

 

Réflexion
Vendredi 16 Septembre 2016 - 17:14
Lu 398 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+