REFLEXION

MEMOIRE : Le Chahid Bouhassoun Boubekeur



Le chahid Bouhassoun Boubekeur  issu d'une famille très modeste est né le 21 juillet 1924 à Hadjadj (ex bosquet) dans la wilaya de Mostaganem, son père se nommait Mohamed et sa mère Hadjidj fatma. A l’âge de 18ans, ce dernier a été convoqué pour accomplir son service militaire au Vietnam, et dès son retour au pays, il contacta  ses cousins Bouhassoun Habib, Djelloul et Abdelkader dit kaid tous deux des fidais . Le 28 juin 1957, il se porta volontaire pour ‘’exécuter’’ EDMÉ DE JEANSON, le maire tortionnaire de Bosquet ( Hadjadj), celui qui a transformé sa ferme en centre de tortures où a été commis le plus grand nombre de crimes, contre la paysannerie algérienne de la région. Sy Boubekeur traça un plan pour intercepter le colon meurtrier au centre- ville de Mostaganem. Ce jour-là, le Chahid n'était pas seul, il était en compagnie d'une Moudjahida qui était en possession d’un révolver  caché dans son panier. Malheureusement au moment de l'acte, la gâchette du pistolet se bloqua. Lors de sa fuite,  sy Boubekeur  fut neutralisé par les pieds noirs ameutés par le colon ‘’maire de Bosquet’’. Le soir de l'attentat manqué, plusieurs habitants de Bosquet  ont été enlevés et assassinés sans aucune forme de procès et restent des noms sans tombes....le 25 juillet 1957, le chahid fut  jugé et incarcéré à la prison civile de la ville d'Oran et le 05 décembre 1957 à zéro heure, il fut guillotiné et enterré au carré des martyrs du cimetière d'Aïn Beida à Oran . Gloire à nos martyrs'' Tahya El Djazair'´  Posté par Rezgui Mansour

Réflexion
Samedi 8 Octobre 2016 - 17:58
Lu 4700 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+