REFLEXION

MEMOIRE : Hadj Bouzidi Benslimane



Hadj Bouzidi Benslimane est un personnage providentiel que Mostaganem a enfanté. Il affectionna par-dessus tout la musique andalouse qu’il situait au sommet du firmament grâce à des connaissances acquises de premières mains dès 1947/48 au contact du non moins regretté Si Habib Bentria. En tout cas il avait à cœur de reprendre le flambeau et de poursuivre le travail de fourmi commencé par son maître emporté prématurément par la faucheuse en 1950. Là-dessus, nous avons vu les péripéties et les étapes tumultueuses traversées durant la nuit coloniale et les difficultés qui entravaient toute velléité de relance du processus culturel dans le pays. Mais une fois l’Indépendance recouvrée, l’andalou reprenait de plus belle les sens et les entrailles de Hadj Bouzidi.
 

Réflexion
Lundi 18 Janvier 2016 - 17:23
Lu 522 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+