REFLEXION

MEMOIRE : Cheikh El Allaoui el Mestghanemi



MEMOIRE : Cheikh El Allaoui el Mestghanemi
Sidi Ahmed ben Mustapha ben Mohamed ben Ahmed connu sous le nom de Bouchentouf surnommé "medbough el djebha" ben Hadj Ali connu en sa ville sous le nom de Benalioua] est né à Mostaganem en 1869. C'est l'unique fils avec deux sœurs au sein d'une famille modeste mais sensible aux sciences et aux lettres. Ainsi, il commença son apprentissage du texte sacré chez lui. Il fut le disciple préféré de Cheikh M'hamed el Bouzidi ben Habib plus connu sous le nom de Sidi Hamou Cheikh. El Allaoui était de la tariqa Aïssaouia
On le surnomma "Radjoul el islah oua mourabi el arouah" (L'homme des réformes et l'éducateur spirituel). Faisant preuve de génie et avec une prémonition quasi prophétique, il comprit, bien avant la 1ère  Guerre Mondiale, l'importance de la communication et l'impact des mass médias. Il ouvrit une première imprimerie en 1920 à Bouzaréah (Alger). Il écrivit son premier livre en 1911, créa la revue "Lissan eddine" en 1922 puis après sa suspension par l'autorité coloniale, il créa "El Balagh el Djazairi" en 1926. Au sein de ces revues qui confortaient l'identité et la religion, des rédacteurs firent leur premiers pas et certains devinrent des rédacteurs en chef réputés Il aimait l'art et la musique, écrivit une pièce de théâtre "Elayla el maghdhouba" (la fâcheuse nuit) en 1926. Il meurt en 1934 à Mostaganem où il est enterré.

 

Réflexion
Lundi 4 Janvier 2016 - 17:36
Lu 476 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+