REFLEXION

MEMOIRE : Cheikh Belmekki



Benhallou Ahmed dit Cheikh Belmekki est né le 26 août 1926 entre Souiqa Fougania et Souiqa Tahtania. Son père, Mohamed, un modeste marchand de légumes, sa mère, Riati Kheira, une pieuse femme élèvera avec le Cheikh deux frères, Belkacem qui sera moudjahed, Allaoui et cinq sœurs. Le jeune homme fréquente la zaouia de Sidi Hamou Cheikh parallèlement à l'école Jean Maire (actuellement Mehdi Benkhedda). Puis, il se mit à suivre avec attention les dourouss du grand maître soufi mostaganémois, Cheikh Adda Bentounés, il est moussamaa à la zaouia. Son maître, le Cheikh Adda Bentounès l'envoie avec ses recommandations les plus vives auprès de Cheikh Mohamed el Madani el Qsidi en Tunisie. Il côtoie le fondateur de la tarika Madania pendant de longues années. Il y séjournera près de huit ans, de 1946 à 1954. Sa vision qui conjugue la tariqa madania à la tariqa allaouia en fera un Cheikh remarquable par sa capacité d'écoute. Il sera l'imam de souiqa des pauvres. Au terme de ses études au sein de la Madania, il entreprend de nombreux voyages. D'Oran, il va à Nice en France puis à Rome en Italie, à Djedda, à Jérusalem, en Jordanie, au Liban, en Egypte et en Libye avant de retourner au bercail, à Tigditt. Benhallou va prendre le nom de son grand père El Mekki Benhallou, issu de la famille de ouali Allah Sidi Mohamed El Mekki qui se trouve à une trentaine de kilomètres au sud-est de Mostaganem, aux environs d’Ain Tédelès.

Réflexion
Mercredi 30 Décembre 2015 - 18:40
Lu 521 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+