REFLEXION

MEMOIRE : Chahid Ghali Benzohra



Le Chahid Benzohra Ghali est né le 18 mai 1931 à Mostaganem fils d’une modeste famille, à Tigditt. Il était l’ainé de la famille, et avait 2 frères, dont l’un s’appelait Kouider et l’autre Noureddine, il habitait à Village Enmel Tigditt  « ex Cité Tores ». Il s’engagera, dans une cellule de FIDA en 1956 et sera chargé de missions pour des attentats contre des objectifs civils et militaires, mais il sera vite repéré par  les services de la DST française. Au mois de ramadhan d’avril 1957 Ghali Benzohra sera désigné pour une mission à Mostaganem, mais ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec sa destinée et que cette mission serait la dernière pour lui. Profitant de sa venue, pour voir sa famille, il sera repéré et signalé aux autorités coloniales. Sitôt les informations reçues, le domicile sera encerclé par l’armée et la police française, sachant qu’il était découvert, il décida d’engager le combat avec les forces militaires françaises. Selon les quelques témoins encore en vie Ghali Benzohra mena un combat très acharné, avant de succomber. Ghali Benzohra tombera au champ d’honneur, avec sa mère, son frère Kouider et son oncle maternel ce 18 avril 1957.         Posté par Belmehel Cherifi

Réflexion
Vendredi 22 Janvier 2016 - 18:23
Lu 261 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+