REFLEXION

MEMOIRE : Berber Omar



Berber Omar, personne très simple, gentille, à la limite de la timidité, débuta son apprentissage de la musique andalouse en 1974, par l'intermédiaire de BENGHALI Mansour. Il deviendra rapidement l'un des plus proches élèves du maitre Moulay BENKRIZI. Musicien très doué, il ne s'était pas trop forgé au chaabi à l'instar des autres musiciens Mostaganémois. En 3 mois d'apprentissage, il interprétera au festival de Tlemcen en 1974 un mcedder hssine RAKIBOUKA EL MOUZNI. Omar, allah y rrahmou, jouait aussi tous les instruments de musique, mais excellait dans la pratique du Luth. De la musique andalouse mais aussi des Taquacims interprétés à la perfection sortaient de son luth. Il a secondé notre cheikh dans l'enseignement de la musique andalouse. Plusieurs disciples sont passés entre les mains d’Omar. Juste une anecdote : feu Omar lancera en 1990 l'appel à la prière de l'aube (Fedjr) en Italie, dans une contrée du nom de Brescia à la demande de nos amis Italiens. En effet, promesse leur a été faite par le gouvernement Italien de construire un centre culturel et une maison de l'artiste en cet endroit. Omar décède en 2003 suite à une longue et douloureuse maladie.

Réflexion
Mardi 19 Janvier 2016 - 17:51
Lu 327 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+