REFLEXION

MEMOIRE : Benkaabouche Hadj Djillali



Le regretté Benkaabouche Hadj Djillali né le 22-03-1919 à Relizane, fils de Hmida et de Fatima Benhadouche . Il a vécu orphelin, en perdant ses parents dès l'âge de 6 ans. Il fut adopté par ses oncles Habib et Hassan qu’ils le ramenèrent pour vivre à Mostaganem. El hadj était un grand joueur de l'instrument le tambourin ( tardji) et il jouait également du banjo et de la mandoline. Dès son jeune âge, il débute avec l'orchestre de cheikh Ali aux côtés de tchentchen et sika, ensuite il rejoint l'orchestre de cheikh Bouadjadj et quelquefois il n’hésite pas à rejoindre l'orchestre de cheikh Bendaameche , Bettahar , Kharbab . El hadj était aussi un excellent boxeur. Ce dernier devient par la suite entraîneur au côté de Berrabah , il était un excellent préparateur et vendeur de la fameuse chamia à Souika Tigditt chaque ramadhan. Hadj benkaabouche meurt le 16-03-1990 et est enterré au cimetière de Benaicha. Il a laissé deux garçons Touati et Habib qui est professeur de mathématiques ainsi que deux filles.              Posté par Rezgui Mansour

Réflexion
Mercredi 2 Mars 2016 - 17:26
Lu 428 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+