REFLEXION

MELLAH MOHAMED DIT HAMANI - ARBITRE MOSTAGANEM: « Je veux réussir une bonne carrière dans l’arbitrage »

Issu de la ville de Zemmoura qui a enfanté de grands arbitres de football tel que Benazza, Ait Saadi, Benyagoub et son père Lahcene. Le jeune Mellah Mohamed souhaite percer davantage dans l’arbitrage, son désir de savoir et son éducation lui promettent un avenir radieux. Rencontré à Mesra où il a participé à une journée d’étude pour les arbitres de Mostaganem, Hamani a répondu gentiment à nos questions:



MELLAH MOHAMED DIT HAMANI - ARBITRE MOSTAGANEM: « Je veux réussir une bonne carrière dans l’arbitrage »
Ref : Présentez vous aux lecteurs.
M.M : Je me nomme Mellah Mohamed, Hamani pour les intimes je suis né le 6 septembre 1991 à Zemmoura, j’ai fait mes débuts en minimes à l’ASB Zemmoura. En cadets, j’ai préféré défendre les couleurs de mon lycée technicum « Afif Abdallah » en sport scolaire avant de revenir à l’ASB Zemmoura en junior. Cette saison 2010-2011, j’ai intégré le corps arbitral au sein de la LFW Mostaganem.
Ref : Comment êtes vous revenu à l’arbitrage ?
M.M : Pour être sincère c’est le mektoub, étant universitaire à Mostaganem, j’ai voulu joué avec les juniors de l’US Mostaganem, mon dossier a été rejeté pour hors délai, après j’ai effectué des essais concluants avec le MC Mostaganem mais sur les conseils de mon père Lahcene, de mon oncle Chahrour Med, j’ai intégré le corps arbitral.
Ref : Comment vous vous sentez actuellement ?
M.M : Suite au grand déficit d’arbitres, nos responsables nous ont lancé très vite dans le bain. Au début, j’avais le trac mais avec le temps et les matchs ça va mieux maintenant.
Ref : Avez-vous rencontré des problèmes lors des matchs que vous avez officié ?
M.M : Oui, malgré que tous les clubs aient une idée sur notre petite expérience, quelques pseudos dirigeants ne nous facilitent pas la tache car ils recherchent la réussite. Mais ce qui me désole le plus c’est lorsque j’ai connu ces individus qui étaient d’anciens arbitres.
Ref : Etes-vous ambitieux dans l’arbitrage ?
M.M : Oui, je compte sur l’aide de Dieu et de mes formateurs pour gravir tous les échelons dans le corps arbitral et pourquoi pas embrasser une carrière internationale sachant bien que la route est longue et pleine d embuches.
Ref : On vous laisse le soin de conclure.
M.M : Je remercie tous ceux qui m’encadrent et m’orientent comme M. Hamdan président, Belbah et M. MIHOUB formateur, ainsi que les anciens arbitres Hadj Bendani, Daoudi Mansour sans oublier mon père Lahcene. Pour terminer, j’ai une pensée à M. Berrached qui était correspondant, qui est malade depuis 3 années et à qui je souhaite un prompt rétablissement. Merci à votre journal.

GM
Dimanche 27 Mars 2011 - 11:13
Lu 1272 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+