REFLEXION

MAZOUNA : Les habitants des 55 logements lancent un S.O.S



Les habitants des 55 logements de la rue « Sidi Adda » à Mazouna, ne cessent d’interpeller les autorités locales sur un problème vécu des années durant. En effet 55 enseignants ont bénéficié en 1986 de logements de fonction. Deux années plus tard, l’OPGI de Relizane et la direction de l’éducation ont convenu d’un commun accord la cessation, dans 55 logements appartenant initialement à L’OPGI au profit des enseignants occupants sous la formule d’une location vente. Le logement à été estimé dans le temps à 130.000,00 DA la plus part des bénéficiers ont payé en totalité leurs dûs envers  L’OPGI depuis des années avec des quittances de payement, comme preuve. Mais les actes de propriétés n’ont jamais été rendus aux propriétaires malgré les ultimes doléances de ces derniers « Nous avons frappé à toutes les portes », nous souligne un propriétaire en retraite, cela fait plusieurs années que nous avons contacté les services de L’OPGI, ces derniers argumentent qu’ils sont en conflit judiciaire avec le propriétaire initial du terrain. Un particulier de la localité de Mazouna et que l’affaire est entre les mains de la justice « nous ne pouvons  ni vendre ni même procéder à des réparations sur nos propres logements »  souligne cet enseignant retraité. De ce fait, ils interpellent les plus hautes autorités du pays pour trouver  une solution à leur problème qui n’a que trop durer.


A. Djamil
Lundi 27 Décembre 2010 - 10:54
Lu 588 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+