REFLEXION

MATCH ALGERIE -MAROC : La victoire s’impose

Le match qui opposera ce soir à 21h les poulains de Benchikha à ceux de l’entraineur Belge Eric Guérets au stade de Merrakech, sera suivie par tous les algériens, qui espèrent un bon résultat pour les camarades de Ziani qui aura pour mission de mener les verts vers la victoire



MATCH ALGERIE -MAROC : La victoire s’impose
Une victoire qui parait dans leurs cordes puisqu’ils ont bénéficié de tous les moyens pour bien préparer ce match. A l’Aller, les verts étaient amoindris par l’absence de plusieurs joueurs titulaires et des blessés de dernière minute, ce qui a pesé lourdement sur le moral du groupe, en plus de la pression du match qu’il fallait gagner à tout prix, du fait qu’ils recevaient leur adversaire du jour dans une enceinte pleine à craquer et ils n’avaient plus le droit à l’erreur surtout après la défaite humiliante à Centrafrique, une équipe inconnue au bataillon et qui les avait malmenés dans un match qui avait fait mal au groupe et à tous les algériens. Les données ont changé depuis et le groupe s’est beaucoup perfectionné individuellement, et chaque joueur a fait des progrès énormes au niveau de son club, mis à part Halliche et Ghazzel, qui ne figurent d’ailleurs pas dans le groupe et à qui on souhaite bonne chance, ils regarderont sûrement cette rencontre tout en espérant être là, la prochaine fois. Enfin il faudra se surpasser pour glaner les trois points du match, afin de se maintenir en haut du classement ne pas sortir prématurément de la course, ce serait une véritable déception nationale. C’est tout un peuple qui derrières l’équipe et non pas uniquement de supporters. Cette rencontre comptera beaucoup pour les joueurs qui sont appelés à prouver qu’ils savent gagner en déplacement car cela fait un bon bout de temps, qu’ils n’ont pas ramené 3 points de l’extérieur. Pour Benchikha aussi, il s’agira de prouver son statut d’entraineur national et faire taire ses détracteurs, qui réclament sans cesse la nomination d’un technicien étranger à la tête de l’EN, jugeant que cette équipe est « trop grande » pour lui. En tout les cas, toute l’Algérie retient son souffle et espère que les fennecs feront la différence à Marrakech en ramenant une victoire ou tout au moins nul face à une équipe Marocaine qui nous a donné le tournis au match « aller ». Il faudra battre le Maroc pour se mettre en pôle position sachant que le Maroc aura à disputer deux autres matchs, en Centrafrique le mois de septembre et le dernier sur son terrain face à la Tanzanie alors que les camarades de Hassen Yebda effectueront leur dernière sortie en Tanzanie avant de recevoir la surprenante équipe Centrafricaine, le mois d’octobre prochain.

Etre prudent et éviter d’entrer dans la provocation
Ce sera surement l’une des armes des Marocains qui lors du match aller ont « joué » avec l’arbitre et ont tout fait pour influencer le directeur de jeu, il faudra être très calme et surtout avoir des nerfs d’acier car les Lions de l’Atlas essayeront coute que coute de gagner ce match et il n’est pas exclu qu’ils recourent à des méthodes extra sportives. L’arbitrage sera assuré par un trio Ivoirien dirigé par Désiré Doué Noumandiez, qui espérons sera à la hauteur et dirigera les débats d’une manière équitable. Quoi qu’il en soit, les Fennecs devront faire très attention et éviteront toute provocation pour ne pas donner l’occasion au référée de leur infliger des cartons, qui diminueront de leur hargne et de leur engagement. Il faudrait aussi que pour gagner un tel match, les coups bas ont déjà commencé en coulisses et qu’il ne faille surtout pas être surpris de voir un arbitrage à deux poids deux mesures. Les verts devront compter sur leurs qualités de jeu et sur leur esprit de solidarité.

S’emparer du milieu et jouer sur les ailes
Le match de ce soir contre le Maroc est un virage décisif qu’il faudra savoir négocier pour ne pas se faire distancer à deux journées de la fin des éliminatoires de la CAN 2012. Il faudra tout d’abord gagner la bataille du milieu de terrain et pour cela, l’entraineur doit bien garnir sa charnière centrale en incorporant les joueurs qui seront capables de donner un plus. Ziani en meneur, Yebda en relayeur, et Lacen et Lemouchia en récupérateurs. Pour l’attaque ce sera soit Boudebouz et Matmour, ou Matmour et Djebbour alors Soudani devrait être utilisé comme Joker. Il faudra opter de préférence pour des joueurs comme Boudebouz et Matmour qui s’expriment bien sur les cotés, la charnière centrale des Marocains est difficile à prendre et les cotés restent l’unique solution. La tactique du général sera surement un 4-5-1 en position défensive qui se transforme en 4-3-3 en position offensive.

La meilleure défense c’est l’attaque…..
Aujourd’hui à 21 heures, tous les algériens auront les yeux rivés sur leurs téléviseurs, chacun est curieux de savoir en premier lieu de savoir quelle équipe va fouler la pelouse du stade de Marrakech, si dans les buts Rais M’Bolhi est assuré de garder la cage, en défense Bouguerra et Antar joueront dans l’axe alors que sur les cotés ce sera vraisemblablement Kadir et Mesbah mais au milieu du terrain, le général aura toutes les peines du monde pour composer sa charnière centrale car non seulement, il y a du monde et surtout c’est là que se jouera la bataille et celui qui s’imposera pourra prétendre au ticket final. Le Maroc totalise 17 victoires dont 8 en amical contre les fennecs alors que les verts ont battu les Lions de l’Atlas 9 fois, ils se rappelleront d’un cinglant 1-5 pris sur leurs propres terres en 1979 avec la génération des Belloumi, Madjer, Bensaoula…etc alors 8 rencontres se sont soldées sur des scores de parité. La dernière défaite en match officiel remonte à la CAN 2004, les verts étaient drivés par le Cheikh Saadane, qui à l’époque avait commis une erreur en évitant de faire un changement alors que l’EN menait à quelques minutes de la fin. Mamouni qui jouait comme défenseur était blessé et avait demandé le changement à maintes reprises mais le Cheikh était resté de marbre, un changement qui aurait cassé le rythme et aurait permis aux Algériens de passer en finale, il faudra éviter ce genre d’erreurs dans un match pareil. Benchikha a dix ans de moins que l’entraineur Belge et sûrement moins d’expérience que l’ex-joueur du Milan C et du Standard de Liège mais n’empêche qu’il dispose d’un effectif assez étoffé et capable de se surpasser pour un match aussi important et décisif pour les deux voisins. L’heure de vérité a sonné pour chacun et il faudra sortir le grand jeu pour espérer décrocher un bon résultat car depuis un certain Algérie – Cote d’Ivoire, on n’a pas encore vu les fennecs jouer l’offensive et c’est leur seule et meilleure arme au Maroc. Ne dit-on pas la meilleure défense c’est l’attaque ?

Mihoub
Samedi 4 Juin 2011 - 10:44
Lu 516 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+