REFLEXION

MASCARA : Utilisation abusive des véhicules de service

Avons-nous le droit d’utiliser le véhicule de fonction et/ou de service à des fins strictement personnelles ? Nous avons beau chercher, on ne trouve pas, car on sait pertinemment que ce dernier est mis à la disposition du salarié pour ses déplacements professionnels, il doit être garé en fin de vacations.



Certains employeurs tolèrent néanmoins son utilisation pour les trajets domicile-travail, aussi, certains chefs d’établissements scolaires notamment, les directeurs de CEM et les proviseurs de lycées dans la willaya de Mascara et plus particulièrement à Tighennif font fi des règles de conduite et des lois de la République en vigueur, en utilisant ces véhicules comme étant personnels, c’est à dire comme leur bien. Ils sont partout à bord, accompagnés des membres de leurs familles, réquisitionnant les chauffeurs qui sont affectés dans ces CEM pour la conduite de ces véhicules, et ce même en période de vacances scolaires. Alors, quelle est l’utilité de la présence de ces chauffeurs en période de vacances, si le véhicule est réquisitionné par le chef. On sait qu’une voiture de service est destinée à être utilisée par des agents fonctionnaires, pour des missions à caractère public et dans l’intérêt des services publics, de la commune et de la population. A cet effet, l’utilisation des véhicules de l’Etat, de la commune etc…, est régie et réglementée par la loi, mais souvent la procédure et la réglementation ne sont pas observées. En ce sens, certains fonctionnaires qui n’ont pas le droit d’en jouir, les utilisent pour transporter les membres de leur famille pour se promener, faire des courses et autres besoins personnels, ce qui constitue un délit passible de mesures disciplinaires ou d’amendes. Nous savons tous, que la voiture de service ne peut prendre la route qu’après l’établissement d’un ordre de mission et une autorisation écrite, dûment enregistrée pour pouvoir bénéficier d’un bon d’essence, dont la quantité de gasoil est calculée en fonction du nombre de kilomètres à parcourir. Cette utilisation illégale et abusive constitue une infraction, un délit qui doit être réprimandé, pour protéger les biens publics de l’Etat et réduire les dépenses inutiles. Les fonctionnaires qui n’ont pas le droit de jouir d’une voiture de service pour usage personnel, car leur fonction ne leur permet pas ou ceux qui en utilisent abusivement et illégalement doivent savoir qu’ils violent le règlement et qu’ils exploitent une voiture qui n’est pas la leur. Dans ce cas, ils se servent d’un bien qui n’est pas leur propriété, dont ils ne sont pas propriétaires et qu’ils consomment de l’essence qu’ils n’ont pas acheté ou payé de leur poche. Cette pratique ou utilisation illégale et abusive par certains fonctionnaires de la voiture de service pour des besoins et des raisons personnelles, doit cesser, elle doit être réprimée, pour qu’il y ait un respect de la loi, des règlements et protéger les biens de l’Etat et l’argent public. Les responsables concernés sont censés prendre les mesures nécessaires pour faire respecter les conditions de l’utilisation des voitures de service, ça sera, certes, un petit pas sur la voie de la réforme, de la bonne gouvernance et pour la protection des intérêts, des biens et de l’argent de l’Etat de droit. Ne dit-on pas que le Gouvernement fait de l’austérité en cette période de crise économique ? La voiture, le bon d’essence et le chauffeur sont payés sur l’argent du contribuable. Or, on les constate sur les plages, dans les cortèges nuptiaux et ailleurs. Un peu de rigueur messieurs les fonctionnaires.

B.Boufaden
Lundi 8 Août 2016 - 17:37
Lu 310 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+