REFLEXION

MASCARA : Une dizaine de familles menacée par des eaux usées

Plus de dix familles vivent dans une maison collective appartenant à un privé, après que celle-ci fût évacuée de ses occupants qui ont bénéficié de logements sociaux.



Cette maison située en plein centre ville juste à l’angle de la rue Mehor Driss et Nouari Hamou, plus d’une trentaine de personnes sont logées dans des conditions déplorables exposant leurs enfants à des maladies que provoquaient les odeurs nauséabondes que dégagent les égouts ouverts au centre d’une cour et qui se propagent vers les maison. Un seul sanitaire pour tout un monde, ce qui encourage la prolifération des mouches et moustiques voire même des rats. Sur place, on a remarqué que des enfants sont déjà atteints d’inflammation aux yeux qui demeurent visibles grâce à cette rougeur. Des femmes avec des cartes médicales toutes atteintes d’asthmes. Cette maison dégradée présente un risque permanant pour les enfants qui y demeurent avec leurs parents.

B. Boufaden
Mardi 8 Mars 2011 - 10:48
Lu 386 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+