REFLEXION

MASCARA : Tighennif, une ville qui se ressaisit



Après le départ du premier responsable de la daïra de Tighennif qui a été promu  secrétaire général de wilaya à Tébessa, l’actuel chef de la dite daïra par intérim a donné un coup d’accélérateur pour faire renaitre la ville de ses cendres et ce, malgré la non-adhésion des élus qui continuent à dormir sur leurs deux oreilles. En effet, voilà une semaine à peine et la ville affiche un autre look en particulier sur le volet propreté. Le chef de la daïra par Intérim s’est fait entouré par des équipes de nettoiement qu’il mobilise en particulier au niveau des grandes artères. Les trottoirs qui étaient complètement squattés reviennent de plus en plus à leur vocation initiale, c'est-à-dire servir aux piétons, le chef de daïra par intérim a beaucoup à faire pour rendre à la ville son image d’antan. Les élus de la commune de Tighennif devaient en principe être les premiers à veiller sur la propreté de la ville et le respect de ces espaces verts qui sont envahis d’une manière sauvage et anarchique par  une population qui a un manque flagrant de civisme, sinon comment allons nous expliquer le comportement d’une personne qui se permet de stationner son véhicule dans un carré à fleurs ou un citoyen qui se permet d’arracher un poisson décoratif d’un jet d’eau pour le briser quelques mètres plus loin? Le constat que l’on peut faire, c’est que la ville commence à bouger, reste à ce que les associations et les élus adhèrent pour remettre les pendules à l’heure sachant qu’une seule main ne peut applaudir!    

B.Boufaden
Mercredi 19 Octobre 2016 - 18:30
Lu 168 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+