REFLEXION

MASCARA-SIG : La pénétrante autoroutière accuse un retard de 8 mois

Le wali de Mascara qui est à cheval pour achever l’ensemble des projets hérités de l’équipe dirigeante qui l’a précédé, s’est rendu, récemment, au niveau du projet de la pénétrante autoroutière Est-Ouest qui prend naissance au niveau de l’échangeur de Tizi à l’échangeur de la RN 97 sur une distance de 43 Km.



Ce projet est divisé en deux lots, le premier lot va de Tizi à Hacine sur une distance de 25 km et le second lot de Hacine à l’échangeur de la RN 97 dans la commune de Sidi Abdelmoumen sur une distance de 18 km. Le chef de projet avance que le taux d’avancement des travaux varie entre 25 à 30%, ce taux a déjà été avancé lors de la visite de M. le Ministre des travaux publics. Le chef de projet n’est autre que le D.T.P par intérim. Le wali a désigné une commission composée du directeur de l’Agence Foncière, le directeur des ressources en eau, le D.T.P par intérim ainsi que les bureaux d’études et les entreprises pour arrêter un planning de travail bien détaillé qui devra être mis en exécution au niveau des chantiers. Le wali dit qu’il ne veut plus entendre parler des faux problèmes, « toutes les contraintes sont réglées dont le problème de ciment où il fait une réquisition d’un couloir spécial Mascara, ceci permettra sans doute l’avancement des travaux et que les entreprises appliquent le système du 3X8 dès dimanche, le retard des 8 mois ne nous honore point, nous devons réceptionner la pénétrante la fin du mois de décembre 2016, l’entreprise Chinoise qui se trouve à l’arrêt sous prétexte qu’elle n’a pas été réglée a été sommée de reprendre le travail dès Dimanche sinon son contrat sera résilié. » Le wali leur fait savoir qu’ils ont affaire à un Etat respectable et qu’ils seront régularisés dans les délais comme le reste des entreprises locales. Le wali a, durant sa visite au projet, relevé certains problèmes et a ordonné aux directeurs de l’exécutif concernés de les étudier dans l’immédiat pendant que d’autres problèmes soulevés furent réglés sur place. A la fin de sa visite, le wali a déclaré « Cette visite sur le terrain nous a permis de connaitre l’ensemble des problèmes dont certains ont été réglés sur place et d’autres confiés aux directeurs de l’exécutif concernés de les étudier et les résoudre au cours de la semaine. Les entreprises ont été instruites à renforcer la cadence au niveau des chantiers, j’ai programmé une sortie chaque fin de semaine, les entreprises défaillantes sont appelées à respecter les délais. Les 8 mois de retard peuvent être rattrapés si on accélère le rythme, c’est faisable puisque les B.E.T. et les entreprises ont donné leur accord. »

B. Boufaden
Samedi 21 Mai 2016 - 17:39
Lu 452 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+