REFLEXION

MASCARA : Projet de création d’un incinérateur d’ordures ménagères

Le wali de Mascara a tenu, dernièrement, une réunion élargie ayant regroupé les chefs de daïra, les P/APC et les secrétaires généraux des APC avec un ordre du jour qui porte sur deux points à savoir : la présentation de l’étude de réalisation d’incinérateur d’ordures pour débarrasser les villes des ordures ménagères et la revue du secteur de l’agriculture.



Le wali a entamé la réunion par l’instruction de faire un rattrapage sur les lacunes enregistrées dans le domaine du nettoyage et le ramassage des ordures. Il a ordonné aux chefs de daïras de concrétiser les instructions sur le terrain à travers l’ensemble des communes de la wilaya en faisant remarquer le cas de Tighennif, Sig et Mohamadia. Le wali a également instruit les responsables pour le curage des avaloirs, des oueds et l’ensemble des cours d’eau qui traversent les communes. La directrice de l’environnement a été instruite d’agir en étroite collaboration avec les chefs de daïra pour établir un programme d’action à travers l’ensemble des communes de la wilaya pour le ramassage des ordures et l’entretien de l’environnement. A propos des points de l’ordre du jour, il y a eu une présentation de l’étude de la création d’incinérateur d’ordures, un bureau d’études français des technologies qui est en conformité avec les données de la wilaya de Mascara, deux lieux sont proposés pour abriter ces projets soit la décharge publique de Mascara et le centre d’enfouissement d’El Keurt. Le B.E.T a exposé son plan de travail pour la réalisation du projet au bout de 18 mois et son équipement prend 6 autres mois. La décharge traite journellement 200 tonnes d’ordures ménagères, un volume très important et qui peut être réduit. La discussion de l’étude par les membres du conseil de l’exécutif a fait sortir plusieurs points dont la contamination de l’environnement et des terres agricoles environnantes par les produits médicaux. Le B.E.T a confirmé que le projet sera réalisé en conformité aux normes techniques mondiales et d’une manière bénéfique pour l’environnement, le projet permettra également l’exploitation de l’énergie électrique. Tandis que pour se débarrasser des ordures médicales, celle-ci, dit le représentant du B.E.T, ne doit pas dépasser les 20% du volume des ordures traitées par jour. Concernant le point du secteur de l’agriculture, la superficie totale agricole est de 588. 911 has, la superficie utile 434. 600 ha, la superficie utilisée 312.000 ha, 5 nouvelles zones à réhabiliter situées dans les communes de Ras Ain Amirouche, Allaimia, Hachem, Zelamta, Sidi Boussaid soit une superficie totale de 1024 ha. Pour ce qui est de l’attribution des actes de concession, à la date du 11/10/2015, quelques 15. 728 actes ont été remis à leurs bénéficiaires. L’agriculture, dit le wali, demeure le pivot stratégique mais continue à connaitre certaines lacunes, il faut mettre en place une stratégie qui prend effet au niveau local à travers l’ensemble des communes.  Les chefs sont instruits à mettre sur pied des commissions à leur niveau pour le suivi de l’agriculture et de fournir des suggestions pour permettre à ce secteur de se relever.  Au niveau de l’irrigation, le wali confirme qu’il n’y aura aucune autorisation d’épuisement de puits dans la zone rouge pour préserver la nappe phréatique superficielle. Concernant l’opération labours-semailles, une commission a été mise sur pied pour contrôler les semences au niveau de la CCLS pour épargner les fellahs de toute mauvaise qualité qui peut se répercuter sur le rendement.

B. Boufaden
Lundi 2 Novembre 2015 - 17:03
Lu 228 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+