REFLEXION

MASCARA : Plus de 14 milliards pour la réhabilitation d’une structure déjà existante

Le ministre de l’agriculture M. Rachid Benaissa est arrivé à Mascara le mercredi dans l’après midi venant de Saida où il a donné le coup d’envoi de l’opération de désertification marquant la journée mondiale de la désertification qui coïncide avec le 17 Juin de chaque année.



MASCARA  : Plus de 14 milliards pour la réhabilitation d’une structure déjà existante
Le Ministre a entamé sa visite par l’inauguration des anciens locaux de l’Ex ENAFLA qui sont réhabilités pour être affectés à la société PRODA, chargée de la collecte et le stockage de la pomme de terre et des produits maraichers. Le coût de cette réhabilitation est de 140.908628,25 DA réparti comme suit : Génie civil : 40.330.485,00 DA, partie électrique : 1.858.223,25 DA, partie mécanique : 81.825.120,00 DA partie environnement : 16.894.800,00DA. La structure s’étend sur une superficie totale de 30.000 m2, dont 6.460 m2 bâtie, contenant 12 chambres froides pour une capacité de stockage de 24.000 m3. « Cette réhabilitation va dans l’intérêt général », disait M. le ministre et permet à la wilaya de récupérer 50.000 m3 de capacité de stockage dans le froid entre l’unité de Tizi et celle de Mohammedia. Si une réhabilitation vaut cette somme colossale, combien coute une réalisation ? Ces deux structures ont été équipées d’un équipement spécifique de haute gamme dont certaines introduites pour la première fois en Algérie, réalisées par la même société qui a réalisé aussi les 300 chambres froides du Carrefour en France. Par ailleurs, le ministre a distribué dix actes de propriété aux fellahs dans le cadre de la nouvelle procédure des actes de préemption et a informé le reste des fellahs que tous les actes seront prêts avant le mois d’octobre de l’année en cours. Ensuite le ministre en compagnie du wali se sont rendus dans une EAI pilote dans la Commune de Ghriss, ce dernier a visité les différentes spéculations pratiquées dans cette unité, avec une halte devant le verger d’abricots ou fût constaté la maladie dite Feu bactérien qui ravage les rosacés à pépins. Devant ce constat, M. le wali a ordonné sur le champ, l’arrachage des arbres atteints. Le wali, a fait part à M. le ministre de la situation que vivent les fellahs à la suite des intempéries qui ont sévi ces derniers temps à travers le territoire de la wilaya et qui ont permis l’émergence des mauvaises herbes ce qui empêche le fauchage de la moisson qui est arrivé à maturité. Les céréales collectées ont été refusés par la CCLS au vu de ce qu’elle contient comme céréales prématurés ou mauvaises herbes. Le ministre a pris acte de cette situation et les assure que des solutions seront prises en temps opportun.

B.Boufaden
Samedi 18 Juin 2011 - 11:18
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+