REFLEXION

MASCARA : Ouled Salah Zitouni, un wali qui dérange !

Depuis que la wilaya de Mascara a vécu le drame du suicide du DRAG, toutes les langues ne s’arrêtent pas de se diluer dans tous les sens, annonçant d’une part des commissions d’enquête qui n’ont jamais existé et annonçant quotidiennement le départ du wali et sous différentes causes, les uns le mutant au Ministère de l’Intérieur, les autres le révoquant tout simplement.



MASCARA  :   Ouled Salah Zitouni,  un wali qui dérange !
Mais pourquoi donc ? Le wali dérange-t-il à ce point ? Peut être que oui, puisque ceux qui veulent son départ ne sont que des personnes qui ont été dérangées dans leur profit, les uns avaient l’habitude d’épuiser des centaines de millions pour des projets qui n’ont jamais été réalisés ou réalisés à moitié, les autres pour la possession de terrains à des fins spéculatives.  Avec le wali actuel, les choses sont rentrées dans l’ordre et des suivis permanents sont opérés sur les chantiers et sur les situations financières.  Les commis ne trouvent pas leur compte, alors, ils passent à l’attaque pour coller au wali toute sorte d’étiquette, allant des pots  de vin à la pression sur les cadres, les insultes et le reste. Permettez-moi de poser une question. Qu’a-t-on fait au député qui a insulté le wali d’Annaba pour avoir émis un refus sur une demande dont il n’avait pas droit ? Qui s’est présenté au  Président de l’APN  pour dénoncer un geste pareil ? Personne comme si les députés sont des anges qu’il ne faut pas désobéir à leur caprices. Une autre question m’intrigue, malgré que Dieu nous rappelle de  témoigner  de  nos morts que du bien, qui d’entre nous connaît le comportement du responsable qui s’est suicidé ? Est-il vraiment un ange que le wali en tant que démon l’a dominé pour le mettre sous pression et le  pousser au suicide ? Sans doute non. Ceux qui veulent nuire au wali pour innocenter le défunt ont vraiment tort, pourquoi ne laisse-t-on pas les choses entre les mains de l’Etat qui demeure le seul juge dans de telles situations et que chacun d’entre nous s’occupe de son travail pour répondre devant Dieu de ses actes ? La population de Mascara  n’est pas dupe pour tomber dans la combine de ces « Beznassa » dont certains élus qui voient leurs intérêts touchés et qui ont confectionné des scénarios de toutes pièces mettant directement en cause le wali dans l’affaire du suicide du DRAG de Mascara. Les citoyens par contre crient haut et fort le maintien du wali à Mascara pour au moins achever les projets qu’il a lancé, terminer les travaux pour lesquels ils n’arrêtent  pas d’harceler les responsables défaillants dans leurs missions. La ville de Mascara commence déjà à changer de look grâce au wali, qui n’arrête  pas de lui apporter des projets à la hauteur de son image de capitale de l’Emir Abdelkader. Que les détracteurs fassent un tour du côté de la gare qui a vu l’ensemble des bâtisses transformées en lieu de délinquance et de fléaux sociaux démolis et qui vont être transformés en de grandes structures répondant aux exigences de la population. Ces répartiteurs de la circulation à tous les endroits portant des points noirs, ou encore ces infrastructures réalisées en un temps record pour renforcer les secteurs de l’éducation, du sport et autres. Les élus qui veulent s’enrichir sur le dos des citoyens, nous leur disons que la vie quotidienne n’est pas une campagne d’élection où on peut distribuer des billets de mille et deux mille dinars afin de tromper le citoyen  pour qu’il vous offre sa voix, la vie quotidienne se mesure aux différentes réalisations achevées en un laps de temps pour répondre à la demande du citoyen. Les gens savent que certains partis qui n’ont pu ramasser les points qui leur ont permis d’acheter leur immunité à l’APN que grâce à la chkara comme on dit,  doivent savoir  qu’ils ont trompé les citoyens  et que ces derniers leur réservent une bonne surprise à l’échéance prochaine. Tandis que pour le wali, c’est un commis de l’Etat et seul cet Etat est habilité de décider de son sort, bon ou mauvais, il doit rendre compte à sa tutelle qui sait quels sont ses qualités et ce qu’il représente dans le poste qu’il occupe. Les spéculateurs doivent s’occuper de ce qui les regarde laissant comme le dit le proverbe de chez nous « laissons les moutons des autres dans le blé des autres »

B.Boufaden
Mercredi 15 Mai 2013 - 09:36
Lu 2768 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+