REFLEXION

MASCARA : Les créances de l’A.D.E avoisinent les 84 milliards de cts

Lors d’un point de presse tenu par le directeur de l’A.D.E, en l’occurrence M. Habi Miloud, il a été présenté un aperçu sur la situation de la distribution des eaux potables et les créances de l’ADE à travers le territoire de la wilaya de Mascara.



La question s’est axée sur la crise que vit la ville de Mohamadia qui est alimentée à partir du MAO (transfert des eaux du Mostaganem-Arzew-Oran), laquelle a connu cette semaine une perturbation en eau engendrée par des coupures d’électricité. Notons, que la wilaya de Mascara devrait être alimentée en eau avec 112.000 M3 à partir de la station de dessalement, à savoir 35.000 M3 pour Mohammedia, 37.000 M3 pour Sig et 40.000 M3 pour le chef lieu de Mascara. En ce qui concerne l’Oued El Abtal, le problème se pose autrement, en effet, cette ville reçoit à partir du barrage d’Ain Mansour la quantité de 1900M3 devant alimenter une population de 25.000 habitants, renforcé par 5 citernes, un problème qui se pose  réellement, en attendant  la mise en service d’un nouveau barrage au niveau d’Ain Mansour et la mise en service du Barrage d’Oued That qui soulageront sans doute  les populations des Communes d’Oued El Abtal, de Sidi Abdeldjebar et d’Ain Farah. L’alimentation de la ville de Mascara sera bientôt résolue avec l’arrivée de l’eau du dessalement, et ce n’est qu’une question de temps. Notons également que cette eau revient à l’Etat à raison de 0, 77 Dollars soit 70, 00 DA/ le M3, alors qu’elle ne coute au citoyen que 6, 00 DA. L’A.D.E de Mascara arrive difficilement à alimenter la ville, comparativement à Mostaganem qui compte moins de population, laquelle est approvisionné à raison de 65.000 M3/J. Pour ce qui est de l’approvisionnement en eau entre les différents quartiers, il faut savoir que la wilaya de Mascara est divisée en trois zones dont la zone basse qui reçoit son quota normalement, la moyenne zone, qui reçoit son débit d’eau difficilement et la haute zone qui ne reçoit que 3.000 M3. L’A.D.E. rencontre d’autre part, le problème des créances qui se chiffrent à 84 milliards de cts, dont 7 milliards pour les APC, et  dont une partie a été régularisée grâce à l’intervention du wali et du DRAL et également plus de 65 milliards concernant les foyers, où plus de 227 dossiers litigieux sont au niveau de la justice. L’ADE invite les citoyens à s’acquitter de leur dette.

B.Boufaden
Mercredi 19 Juillet 2017 - 18:47
Lu 216 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+