REFLEXION

MASCARA : Le wali visite les chantiers du logement

Le wali de Mascara a entamé, ce mardi 27 septembre 2016, une visite de travail et d’inspection sur les chantiers de logements qui l’a mené sur le chantier des 80 logements de l’entreprise Khetat, cette entreprise qui a trop fait parler d’elle à cause de la négligence et le non-respect des délais.



Le chef de l’entreprise avance que les travaux sont à 40% or qu’ils ne sont même pas à 20% ; ce projet n’avance pas et le wali lui a accordé un dernier délai avant la résiliation de contrat pour le mois de novembre 2016. Les bénéficiaires sur place ont crié la résiliation. Au niveau des 80 logements LPA de la zone 12, l’entreprise est également défaillante, les chefs de service sont mis en demeure par le wali qui leur a notifié qu’il prendra des mesures à leur égard. « L’OPGI, disait-il, ne marche pas et le nouveau DG doit prendre les mesures qui s’imposent à l’égard des cadres ». Le wali ajouta «Je ne gère pas les secteurs mais je prends les mesures, je sais que certains responsables mentent et me trompent ». Au niveau du chantier de l’agence foncière, le wali a remarqué qu’il y a satisfaction et ce projet sera réceptionné prochainement. Il y a un aménagement dans ce quartier, le directeur de la S.D.O est invité à déplacer les deux pilons pour permettre l’entame des travaux des VRD. Au niveau du projet des 1.500 logements, l’entreprise Chinoise présente un ralentissement des travaux présentant de fausses excuses comme l’insuffisance de ciment or qu’elle est servie en priorité au niveau des deux cimenteries de la wilaya à 800 tonnes /jour, le taux d’avancement n’est qu’à 18% à ce niveau, les bureaux d’études sont mis à l’index, le DG de l’OPGI a été instruit par le wali de fauter les défaillants parmi ces derniers à la porte et « dorénavant, disait le wali, je veux le bureau d’étude et le chef d’entreprise en personne et non les représentants ». Puis il a adressé un autre blâme aux chefs de services de l’OPGI ainsi que le P/APC qui affichait une passivité lors de la visite, le wali disait qu’il n’est pas convaincu des problèmes présentés par les entreprises Chinoises et que ces dernières risquent la résiliation de leurs projets si les choses continuent à ce rythme alors que le logement accuse un grand retard à Mascara.  La distribution qui était prévue avant la fin du mois de septembre 2016 risque d’aller jusqu’à la fin de l’année en cours. Le wali s’est rendu dans plusieurs chantiers qui englobent quelque 6348 logements de tous types et semble insatisfait du constat fait sur le terrain et n’a pas été tendre à l’égard des entreprises, bureaux d’études et même des chefs de services de l’OPGI ainsi que certains cadres de la wilaya. Il a menacé de prendre des mesures à l’égard des défaillants si c’est nécessaire, la négligence de certaines entreprises est pour beaucoup dans le retard enregistré en matière de logement. 

B. Boufaden
Mardi 27 Septembre 2016 - 17:22
Lu 151 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+