REFLEXION

MASCARA : Le wali visite le périmètre irrigué de Sig



Le wali de Mascara s’est rendu, durant la journée du dimanche 24 janvier 2016, au niveau du périmètre irrigué de Sig pour s’entretenir avec les fellahs et connaitre leurs préoccupations quant à la mise en fonction du système d’irrigation du goutte à goutte que certains d’entre eux  craint sans connaitre ses biens. Le wali s’est rendu au niveau du petit barrage, cette infrastructure qui se trouve envasée à son tour et qui dégage des quantités importantes d’eau dans l’oued. Les fellahs expérimentés parlent de 16 millions de M3 en deux saisons de quoi  assurer trois irrigations. Le wali a également fait remarquer aux responsables présents et à leur tête le Chef de la daïra et le Maire de Sig de la décharge sauvage qui s’est formée à proximité du barrage visible à des centaines de mètres. Au niveau du périmètre on relève un état d’avancement de travaux sur les bornes, au secteur  CM.B 56 bornes prévues 25 placées soit 45%, secteur C.53 bornes prévues, 27 placées 51%, secteur D 61 bornes prévues, 43 placées soit 70%, secteur F.194 bornes prévues 120 placées soit 62%. Ces bornes ont été installées en fonction des demandes formulées par les fellahs, sur lesquelles il y a eu des essais concluants, dit le responsable de l’ONID. « Quant aux fellahs, ils réclament une borne par verger qui sera utilisée individuellement or, disait le responsable de l’ONID, qu’il est impossible d’attribuer une borne par fellah, ce matériel est importé et coûte cher, une seule borne coute 200 millions de cts » Les fellahs ont, d’autres parts, posé le problème du goutte à goutte, disant que les vergers âgés exigent plus d’eau et le goutte à goutte fait monter les sels à certains endroits trop salés. Mais on apprend d’autres sources que les fellahs de Sig ne veulent pas engager trop de frais, puisque le goutte à goutte leur exige beaucoup de mains d’œuvre pour le nettoyage des asperseurs, un hectare peut leur exiger entre 15 à 20 millions de cts étant donné le dé-sableur, disait un cadre de l’agriculture, ne nettoie pas convenablement les eaux. Le wali a fait savoir aux fellahs de cette localité que l’Etat a déboursé 4,500 millions de DA dans le but de mettre un système qui permet d’économiser le plus d’eau, donc il n’est plus question de parler d’irrigation gravitaire que tout le monde s’adapte et les services techniques sont prêts à assister les fellahs dans la phase de mise en fonction du nouveau système d’irrigation aux gouttes à gouttes, durant les premiers mois, la canalisation du gravitaire restera en fonction en attendant que l’opération soit généralisée. Le wali en compagnie de fellahs et des responsables se sont rendus sur place au niveau des vergers pour constater le fonctionnement des bornes, où il a été constaté que certains ont enlevé les systèmes, c’est pourquoi, le wali a ordonné au responsable de l’ONID de construire des niches pour chaque borne et que seul ses services peuvent avoir accès, d’autres parts les fellahs ont demandé à l’ONID de leur fournir le nécessaire de tuyauterie pour leur verger moyennant un payement. D’autres fellahs plus rusés ont construit des retenues d’eau dans lesquelles ils reçoivent leur quota pour ensuite irriguer à leur guise, chose qui est contraire aux nouvelles techniques dictées par la technologie. Ces fellahs venus d’autres cieux font de la gestion administrative dans l’agriculture chose qui ne fonctionne pas, l’agriculture veut que l’homme s’investisse corps et âme sans retenue, par contre ces messieurs ne veulent pas s’approcher des caisses d’assurance pour assurer leurs ouvriers et leurs biens de toute calamité. Donc le secteur a une main qui ne lui appartient pas.       

B. Boufaden
Lundi 25 Janvier 2016 - 17:48
Lu 150 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+