REFLEXION

MASCARA : Le wali accuse de laxisme les entreprises chargées du MAO

Le wali de Mascara a pris son bâton de pèlerin depuis son retour de congé pour faire le tour des projets qui sont en cours de réalisation. Après le secteur du logement qui accuse un retard considérable, ce fut autour du projet du MAO qui accuse lui aussi un retard, ce jeudi, le wali a entamé une inspection sur les différents projets dépendant du mégaprojet M.A.O.



En effet, si la date du 26/09/2016 annoncée à maintes reprises par les responsables n’a pas été maintenue à cause des Sociétés Chinoises qui n’ont pas respecté le planning arrêté en commun accord, il y a également une mauvaise foi de la Société « AMENHYD » avec un chef de projet qui n’arrête d’avancer des problèmes l’ayant empêché de respecter les dates fixées. La visite du wali a été entamée au niveau de la commune d’Allamia pour l’inspection d’un château de 3.000 M3 qui devait alimenter cette localité et qui accuse un retard considérable. Le wali trouve de pas sérieux pour une entreprise qui avance de 5% du début Août à la fin septembre, il lance à l’égard de ce chef de projet « Même si vous construisez un gratte-ciel, il ne vous prend pas tout ce temps, c’est du laxisme tout simplement ». Au niveau de la commune de Ras Ain Amirouche, la même entreprise accuse un retard pour un château d’eau de 6000 M3, ce chantier était à l’arrêt depuis plus de deux mois, on venait tout juste d’engager une autre entreprise en sous-traitance pour achever les travaux dont la date d’achèvement est prévue pour la fin novembre 2016. A ceci s’ajoute le handicap causé par les habitants du douar Ahl Aid, qui empêchent les travaux, ne voulant pas la dégradation de la route bitumée, le wali a instruit au chef de la daïra d’Oggaz de se rendre dans le douar et inviter les habitants de cesser leur comportement, les dégâts seront automatiquement aménagés dans l’immédiat.  Le directeur des ressources en eau, le représentant de l’ADE et les maires d’Allamia et Ras Ain Amirouche ainsi que le chef de projet de l’Entreprise AMENHYD doivent se rencontrer pour arrêter en commun accord les délais d’achèvement des travaux qui ne doivent en aucun cas dépasser la fin de l’année. Au niveau de la ville de Sig, un château d’eau de 15.000 M3 est en cours de réalisation avec une entreprise Chinoise comme sous-traitante de l’entreprise AMENHYD qui demeure un géant au pied d’argile. Le wali devait pousser sa visite au niveau de la commune de Bouhenni où deux stations de pompage sont en cours de réalisation, ces deux projets sont décrits comme une catastrophe par le wali. Les entreprises engagées dans le projet du MAO qui devait en principe être achevé à la fin du mois de septembre 2016, semblent avoir pris goût aux mises en demeures et blâmes qui n’ont jamais été mises à exécution et on continue à leur infliger des mises en demeures et menaces de résiliation de contrat sans jamais les inquiéter. L’eau n’arrivera pas comme prévu la fin du mois de septembre, la population Mascaréenne a encore du temps devant elle pour voir l’eau du M.A.O couler dans les robinets de leurs habitations et en H.24 !

B. Boufaden
Vendredi 30 Septembre 2016 - 17:13
Lu 281 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+