REFLEXION

MASCARA : Le poulet cédé à 420 DA

Le prix du poulet commence à atteindre un pic sans précédent cette semaine. En effet, à travers tous les marchés de volaille de la wilaya de Mascara, cette viande blanche est écoulée à 420 DA le kg, soit une hausse de près de 50% comparativement à une période très proche où le poulet ne dépassait pas les 190 DA.



Cette hausse inexpliquée des prix a suscité le mécontentement des citoyens et chacun y va de son analyse pour commenter une telle hausse  qui commence à faire mal et cette saignée, nous dit un boucher, risque de prendre des proportions inquiétantes. Cette flambée vertigineuse et soudaine du pouvoir d’achat pour ce type de  viande qui, à défaut  de viandes rouges inaccessibles eu égard à son prix pour les bourses moyennes, voilà  que ce substitut alimentaire  et protéinique est sujet de discussion des ménages qui ne savent plus à quel saint se vouer quand il faut acheter un poulet rôti, histoire de se faire plaisir et partager cela avec sa famille ou les invités  du jour. C’est la question que se posent de nombreux habitants  notamment ceux qui célèbrent  les fêtes de mariage et autres et l’on ne comprend plus  rien en l’absence totale des services censés contrôler les prix, le poulet rôti que l'on dit abattu dans la clandestinité passe de 500 DA à 700 DA sans commentaire et quelle cuisson? La semaine écoulée, ce poulet a failli causer une catastrophe d'intoxication dans un mariage si ce n'est la précaution d'une personne qui a fait la remarque que la viande était impropre. La hausse inexpliquée a pris tout le monde  à contre-pied, disait notre voisine  hors de son état, et d’ajouter «Il n’y a pas si longtemps, au mois de Ramadhan, je payais le poulet entre  180 DA  et 220 DA  et voilà de nouveau une envolée». Un revendeur de poulet rencontré, explique cette situation par l’éternelle équation de l’offre et de la demande toutefois il était à dix mille lieux de convaincre sa clientèle car  selon ce dernier, cette flambée croissante s’explique notamment en raison des mariages et de la  consommation du poulet rôti en cette saison estivale hors normes, qui a fait grimper le prix de la viande blanche. Des arguments avancés ici et là  mais il y a quelques jours les professionnels  de l’élevage avicole   en regroupement à Mascara  pour l’élection du comité interprofessionnel de ce segment de production  nous ont fait la certitude que hausse et flambée du poulet, il n’y en aura pas, alors où est  le maillon faible de la chaîne  et où est la faille ? Des questions qui méritent des réponses mûrement  réfléchies  parce que l’occasionnel et le ponctuel dans les déclarations  des responsables de ce secteur vital   quand on les rencontre qui nous font miroiter monts et merveilles pour la question des prix et puis comme par enchantement, la question de la flambée des prix de la viande blanche reprend le dessus, au grand désappointement  et l’incompréhension de consommateurs qui se rabattent sur le poulet  compte tenu de son prix jugé abordable aux limites du pouvoir d’achat à ne pas dépasser comme c’est le cas du prix de la volaille en cette fin d’été. Les plus sceptiques et les optimistes parmi les citoyens vivent dans l’expectative et attendent des jours meilleurs. De l'avis d'un connaisseur du secteur, le problème réside dans la non maîtrise du secteur et la main basse des spéculateurs qui règne sur tous les facteurs agricoles dont la volaille, le lait, les vaches laitières et le reste. Il n'y a pas si longtemps alors qu'on apprenait à faire de la volaille et tout allait dans le bon sens et comme ce créneau s'est avéré très rentable, les spéculateurs se sont rabattus sur cette opportunité, la même chose se passe au niveau des  céréales, où les fellahs sont écartés du circuit en passant le mot aux spéculateurs qui achètent à prix bas et revendent à la CCLS avec un grand bénéfice.

B. Boufaden
Mercredi 28 Août 2013 - 11:55
Lu 74 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+