REFLEXION

MASCARA : Le jardin public de Mohamadia à l’abandon

La ville de Mohamadia a de la chance d’avoir un beau jardin en plein centre de la ville, un poumon pour le citoyen, bien situé pour être bien protégé, mais par manque de civisme de ses habitants, le jardin vit une dégradation continuelle au fil des jours.



Le jardin de la ville qui donne une image décorative à cette agglomération, se trouve entouré de plusieurs structures étatiques et des commerces, mais personne n’accorde d’importance à ces lieux, avec des branches arrachés et jetés par terre, ces carrés de fleurs manquant d’entretien, et certains citoyens font de ces lieux un urinoir. Le directeur de l’Agence Foncière de la wilaya de Mascara nous informe qu’une étude de réhabilitation de ces lieux a été faite, mais la wilaya manque de moyens financiers pour entreprendre les travaux, « on dispose de 5 milliards de cts alors que l’aménagement du jardin et des espaces de la place publique nécessite en moyenne une enveloppe de 7 milliards de cts », dira-t-il. Un citoyen dira : « Les investisseurs de la ville n’ont-ils pas une part de responsabilité pour participer à la réhabilitation du jardin de la ville qui ne peut qu’être bénéfique pour la ville entière, leurs enfants et leurs familles qui pourront s’installer dans ces lieux pour une oxygénation ? Les nobles et la société civile doivent s’impliquer et pourquoi pas les élus dans l’intérêt de la ville et du pays, ajoute-t-elle. » « Il faut compter sur soi, dit H. Mohamed, nos associations ne jouent pas leurs rôles comme il se doit, on a perdu la notion de volontariat, la vie de communauté, le travail en groupe dans le bénévolat », ajoute-t-il. « Apprenons un peu de civisme de nos voisins Européens et Africains », dit Karima. Le wali de Mascara insiste et signe pour que tous les espaces verts soient réhabilités afin de donner à nos villes leurs images d’antan et permettre aux citoyens de trouver la tranquillité, mais ces derniers doivent s’impliquer pour que l’opération engagée réussie, une seule main ne peut applaudir. 

B. Boufaden
Samedi 26 Mars 2016 - 15:13
Lu 113 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+