REFLEXION

MASCARA : La rentrée professionnelle donnée à partir de l’INSFP agronomique



Le wali de Mascara, accompagné d’une importante délégation, s’est rendu au niveau de l’Institut National de la Formation Professionnelle Agronomique de Tighennif pour donner le coup d’envoi de la rentrée professionnelle. Dans une brève intervention, le wali a donné les directives pour donner plus d’encouragement aux stagiaires du secteur, sachant que notre pays accorde une grande importance à l’agronomie d’une manière générale pour assurer l’après pétrole. Cet institut qui est classé comme un centre par excellence ainsi que quatre autres dans le pays, vient d’ajouter dans son organigramme professionnelle 3 autres spécialités qui sont le contrôle et la qualité agro-alimentaire, les arbres forestiers et l’assistance santé animale pour participer pleinement à l’économie productive du pays. L’institut a déjà formé plus de 4.000 fellahs et fils de fellahs depuis son inauguration. Cette année, l’INSFP compte 10.090 stagiaires dont 6000 nouveaux inscrits et qui seront répartis entre 9 spécialités qui sont la formation sectorielle 3319, la formation par apprentissage 3566, les cours du soir 655, la femme au foyer 1060, l’espace fermé (pénitencier) 545, la formation transitaire 90, la formation par les annexes 170, la formation par contrat 145 et la formation des entreprises privées 540. L’INSFP de Tighennif a un internat d’une capacité de 120 lits dont 45 seulement sont occupés par des stagiaires venant des wilaya de Relizane, Tiaret et Oran. La politique de notre pays accorde un grand intérêt à la formation professionnelle qui demeure une source de formation de la ressource humaine qui doit assurer la relève de la main d’œuvre agricole dans ses différentes spéculations, le secteur de l’agriculture qui doit assurer l’après Pétrole a besoin de cadres agronomes et d’une main d’œuvre qualifiée. Les stagiaires doivent comprendre que leur devenir est assuré grâce à cette formation qui leur donne droit à un poste de travail et c’est d’ailleurs l’espoir de toute notre jeunesse. La circulaire du Ministre de la formation professionnelle lue par un cadre de la formation professionnelle montre l’intérêt que porte l’Etat à ce secteur et aux stagiaires qui sont appelés à assurer la relève dans le domaine agronomique de notre pays et de notre wilaya en particulier. 

B. Boufaden
Dimanche 25 Septembre 2016 - 18:31
Lu 121 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+