REFLEXION

MASCARA : La première CNI biométrique délivrée à Ghriss

Le wali de Mascara a délivré la première carte nationale d’identité biométrique à partir de la daïra de Ghriss où il a effectué une visite de travail dans les différents chantiers. En effet, le chef de l’exécutif a remis à plusieurs élèves leurs cartes nationales d’identité biométriques et les a encouragés à faire plus d’efforts pour réussir à leurs examens de fin d’année ce qui va sans doute leur ouvrir grand les portes de l’avenir.



Avant d’arriver au siège de la daïra de Ghriss, le wali s’est rendu au niveau du complexe sportif de Maoussa, visitant ses différentes ailes tout en faisant des remarques sur le temps de réalisation qui a dépassé la date prévue ainsi que certaines malfaçons, sachant que ce projet a coûté pour le trésor public la somme de 100.809.068. 99 DA. Ensuite, le wali s’est rendu au chantier des 80 logements qui se trouvait à l’abandon depuis plusieurs mois et qui vient d’être confié à une nouvelle entreprise. Ce projet est estimé à 38.459.954,32 DA, sachant que 20 logements de ce même projet sont achevés à 100%. Le wali s’est rendu par la suite au niveau du pôle urbain de Matemore qui compte plus de 600 logements. Le wali a été approché par des citoyens qui lui ont fait part de leur préoccupation sur la mosquée achevée et non inaugurée pour permettre à la population de faire la prière du vendredi, et la salle de soins qui se trouve au bout d’une piste impraticable à cause de la boue causée par les pluies. Le chef de l’exécutif s’est rendu par la suite au niveau de la commune de Sidi Boussaid pour inaugurer le siège de l’annexe de l’APC de Sidi Amar avant de se diriger vers la localité de Makda pour inspecter le projet  du C.R qui relie le CW 31 à la chute d’eau du douar Ouled Nekrouf. Au niveau du chef-lieu de la daïra, le wali a visité une salle polyvalente de sport où il a blâmé les responsables, le bureau d’étude et l’entreprise, pour cette réalisation qui fait un sous-sol inutile pour  lequel tous les crédits ont été consommés, puis il s’est rendu au projet des 200 logements dont le choix de terrain a été fait sur une terre agricole fertile, ensuite au siège de la daïra, ces locaux qui n’ont pas été du goût du wali en particulier au niveau de l’architecture. En fin de visite, le wali a dit qu’il insiste beaucoup sur les dates de réalisation qui doivent être respectées quelque soit les prétextes avancés, « Nous devons tenir nos promesses devant les citoyens qui ont trop attendu pour avoir un logement décent où abriter leurs familles; les entreprises et les bureaux d’étude qui voient qu’ils ne sont pas en mesure de suivre le rythme ou ne peuvent pas réaliser un projet à temps, ils n’ont qu’à se retirer laissant place aux gens compétents. » 

B. Boufaden
Mercredi 20 Avril 2016 - 18:01
Lu 157 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+