REFLEXION

MASCARA: La pension du retraité équivaut à 6 kg de poisson



MASCARA: La pension du retraité équivaut à 6 kg de poisson
Tout a commencé au niveau du marché des fruits et légumes, quand le vendeur de la sardine à la sauvette s'est adressé à un citoyen qui lui demande le prix de ces fruits de mer en lui répondant "Je les vends à 5OODA/kg, combien voulez vous? Vous ne voulez pas prendre, c'est quoi 5OODA par rapport à vos salaires qui dépassent les 5O.OOO DA suivis de plus de 5O millions de cts de rappel reçus ? Si Ahmed, un retraité, voit déjà que les commerçants et à tous les niveaux placent la barre des prix de leurs produits au plus haut croyant que tout le monde encaissent les 5O.OOO DA et tous les fonctionnaires ont reçu les fameux rappels. Or, disait celui ci, le retraité continue de percevoir la pension qui ne dépasse pas le prix de six kilogrammes de poisson voire 3OOO DA/Mois, celui du filet social ou le chômeur qui ne perçoivent que 3OOO DA à partir de laquelle ils déboursent les factures de l'électricité, de l'eau et du loyer. La classe moyenne que forment les fonctionnaires qui n’arrivent que difficilement à joindre les deux bouts et enfin la classe pauvre, minables que constitue l'ensemble du peuple qui ne possède pas de logement, ni emploi et qui ne peut se permettre une tranche de viande blanche une fois par semaine ou par mois. Le poisson est pour eux un rêve, les fruits c'est de l'interdit. Le poisson gris qui se vend entre 4OO à 5OO DA, les viandes blanches ne peuvent être approchées, les viandes blanches 28O à 32O DA, la viande rouge c'est 75O DA à 85O DA suivant la coupe. Les fruits sont péchés, la pomme tourne autour de 12O à 17O DA, l'Orange à 12O DA? La Banane à 15O DA, les fruits exotiques ont leurs destinataires. Mais les slogans demeurent les mêmes "Amélioration du cadre de vie du citoyen". De quel citoyen parle t-on ? Des gens qui possèdent des milliers d'has et qui continuent à puiser dans le trésor de l'Etat par des procédés illégaux avec la complicité de responsables véreux, ou des gens qui possèdent des châteaux et qui continuent de figurer sur les listes des logements sociaux et qui sont servis avant les nécessiteux, ou pour les gens qui vivent dans des zones rurales dans l'oubli sans la moindre goûte d'eau, ni même une piste qui peut l'amener vers le responsable concerné et qui ne le reçoit jamais, craignant qu'il lui cause des problèmes parce que sa part et prise par d'autres ?

B.Boufaden
Vendredi 22 Avril 2011 - 10:55
Lu 306 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+