REFLEXION

MASCARA : L’heure des évaluations des projets d’investissement a sonné

Le wali de Mascara a présidé une réunion regroupant les investisseurs de la wilaya, les directeurs de l’exécutif et les chefs de daïras pour évaluer le taux d’avancement des projets d’investissement. Après la disparition du CALPIREF, une commission de wilaya est mise sur pied pour suivre l’ensemble des projets existant à travers le territoire de la wilaya.



Dans le cadre du CALPIREF, 214 projets ont été étudiés, 67 projets n’ont pas encore démarré, 35 projets sont à 10% d’avancement, 46 sont à 40%, 38 projets sont à 99%, pendant que 51 autres dossiers sont devant la justice pour non-exécution du cahier de charges, 9 investisseurs sont exclus, 27 devant la justice, 15 en instruction. Pour les projets d’investissement qui sont octroyés dans le cadre de la loi de finances complémentaire de 2015, 115 projets approuvés  peuvent être créateurs de 4840 emplois sur une superficie de 57 ha pour un montant de plus de 22 milliards de DA, 79 arrêtés sont déjà attribués. L’ANDI (le guichet unique décentralisé) a traité 543 projets dont 319 ont déjà vu le jour pour un montant de 65 Milliards de cts et sont créateurs de 9600 emplois. Les projets opérationnels sont au nombre de 75, projet en cours : 64 et projets annulés pour manque de financement : 172. Le directeur de l’ANDI a, durant son intervention, soulevé les problèmes qui handicapent la bonne marche de ces projets au niveau des communes à savoir l’exigence du certificat de résidence pour l’investisseur alors que ce dossier ne figure pas sur la formulation des dossiers. L’instruction interministérielle prévoit l’autorisation pour le branchement de l’eau, de l’électricité et du téléphone or que les entreprises concernées continuent à exiger le certificat de conformité pour l’autorisation et la main levée sur l’hypothèque de bien, le wali a instruit aux chefs de daïras de revoir ces problèmes et activer l’octroi des pièces nécessaires aux investisseurs pour leur permettre d’entamer les travaux et d’achever leurs projets dans les délais. La zone industrielle de Mascara compte 7 lots libres pour une superficie de 2 ha. Sachant que la wilaya compte jusqu’à présent 11 zones d’activité qui peuvent abriter des investissements productifs et créateurs d’emplois en particulier dans le secteur de l’agro-alimentaire. Le DUCH a, durant son intervention, soulevé le problème de l’agression de certains investisseurs sur les terrains qui leur sont mitoyens et qu’ils veulent régulariser, ces derniers doivent se conformer aux lois de la République. La DUCH s’occupe de deux volets pour l’investissement, en premier le foncier urbain, et les actes fonciers et instruit aux investisseurs de fournir des dossiers conformes afin de faciliter la tâche à l’administration durant l’étude et de gagner plus de temps.

B. Boufaden
Mercredi 30 Mars 2016 - 19:38
Lu 214 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+