REFLEXION

MASCARA : Journée sans voiture

Une initiative appréciable prise par la radio nationale en étroite collaboration avec différents partenaires notamment ceux du mouvement associatif en première ligne, qui ont marqué timidement leur présence sur le terrain, devait être un pari à gagner et un défi à relever à tout point de vue compte tenu du constat amer qui préoccupe les citoyens à savoir la pollution de l’atmosphère et la mobilité urbaine.



En ville, en particulier, beaucoup se plaignent d'une mauvaise qualité de l'air, de nuisances sonores, d'encombrements, de dépassement dangereux, de ronflement de moteurs, malgré cela, le parc automobile et la circulation croissent dans la cité de l’Emir eu égard à l’importance du trafic routier en milieu urbain existant à l’heure actuelle.  «La journée sans voiture » organisée à Mascara avait pour objectif principal de favoriser la prise de conscience collective de la nécessité d'agir contre les nuisances générées par la croissance du trafic motorisé en milieu urbain. Il ne s'agit pas seulement de lutter contre la pollution atmosphérique ou contre le bruit mais aussi d'améliorer la qualité de vie en ville, c’est ce que nous avons appris de l’appel lancé à cet effet et le programme concocté par les services de la direction de l’environnement de Mascara, ce vendredi, à travers les artères principales de la ville  distribué des prospectus de sensibilisation aux citoyens et aux automobilistes leur expliquant les grandes lignes d’une telle opération, quelques  quartiers ont été interdits aux voitures et c’est une première dans les coutumes des mascaréens qui ont pu constater à titre d’illustration que cette action entreprise bouscule un peu les habitudes mais fait prendre conscience des dégâts occasionnés par la pollution  des voitures en milieu urbain. Reste à ce que cette initiative se répète de temps à autre et c’est l’avis des citoyens conscients du problème. Ces derniers parlent également des stationnements anarchiques que l’on constate à longueur de journée. La Direction de l’environnement a conjugué des efforts considérables dans les villes, reste à ce que le citoyen suive le pas pour compléter et encourager le travail entrepris et c’est dans son intérêt pour une ville propre et un environnement sain.

B. Boufaden
Samedi 4 Juin 2016 - 17:45
Lu 151 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+