REFLEXION

MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation



Au niveau de la Commune de Ras Ain Amirouche, une superficie de 8 hectares de terre agricole fertile vient d’être détournée de sa vocation pour servir d’espace au béton. Or, nul n’ignore que  les terres agricoles sont protégées par la loi. En  effet, une superficie de 8 hectares de terre agricole fait l’objet de litige entre deux fellahs, elle est exploitée illégalement par l’un d’entre eux qui l’a transformée en ‘’construction sauvage’’. La terre en question se trouve au niveau de Douar Kranif dans la Commune de Ras Ain Amirouche. Les protagonistes sont chacun en possession d’un document,  le premier possède un acte notarié de longue date au nom de ses parents et le second possède un livret foncier. Seulement la construction a été entamée sans aucune enquête commodo et incommodo. Y a t il du louche dans cette construction ? Cette terre n’est elle pas protégée par la loi ? Cette situation mérite une enquête.                                              

B.Boufaden
Vendredi 19 Septembre 2014 - 18:01
Lu 56 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+