REFLEXION

MASCARA : Des pancartes sauvages défigurent la ville



Tout le monde peut remarquer à travers les rues et les ruelles que des pancartes figurent sur les murs, sur les pilons de la S.D.O indiquant des avocats, des médecins, des  pharmacies, des magasins de pièces détachées et autres, ces pancartes sont faites sans autorisation de qui de droit, elles ne répondent pas aux règles et sont faites gratuitement et c’est ce qu’on appelle dans le jargon de la presse, de la publicité gratuite. Ces plaques doivent normalement avoir l’aval de l’ANEP Organisme officiel chargé de la publicité, ensuite, elles doivent également être déclarées aux services des impôts auprès desquels, on doit payer un impôt et ensuite avoir l’autorisation de la personne ou de l’organisme propriétaire de l’espace que l’on devait utilisé pour installer cette plaque. Au niveau de nos villes, les gens agissent  comme bon leur semble devant l’impunité des responsables concernés qui continuent à fermer l’œil considérant ces choses comme étant futiles, mais cette impunité prend de l’ampleur au point ou chacun agit de la manière qui l’arrange sans tenir compte du mal qu'il peut porter à ses voisins et à son entourage.              

B.Boufaden
Lundi 4 Février 2013 - 08:58
Lu 149 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+