REFLEXION

MASCARA : Des lieux publics laissés à l’abandon

Poursuivant ses visites inopinées à travers le territoire de la wilaya, le wali de Mascara a pu constater au niveau de la ville de Sig qu’un important lieu situé en plein centre de la ville et renfermant d’importantes infrastructures et une faune arboricole importante se trouve à l’abandon.



Ces lieux servaient autrefois de centre pour personnes âgées et renferment différents bâtiments qui portent encore les écriteaux de cuisine, club, lingerie et autres, ces bâtiments sont dans un état intact et peuvent encore servir, seule la boiserie a été détruite. Ces lieux s’étendent sur plus de deux hectares et sont plantés en arbres décoratifs qui manquent d’entretien, ainsi qu’un matériel important laissé devant l’usure. Depuis quand ces lieux sont-ils laissés à l’abandon ? Pourtant, le Ministre de l’intérieur a instruit aux walis et à l’ensemble des responsables de faire rentabiliser le patrimoine des APC qui demeure à l’abandon ou tout simplement dilapidé, ces locaux en sont une partie, ces lieux peuvent enrichir l’APC s’ils étaient au moins loués à un particulier pour créer un lieu de distraction pour la jeunesse de cette ville ou pour les familles qui sont à la recherche d’un lieu de distraction et d’épanouissement. Des lieux qui peuvent servir convenablement le tourisme vu l’état des lieux et leur emplacement. Le wali de Mascara est pourtant en pleine campagne pour l’encouragement des investisseurs dans le domaine du tourisme, mais il semble que la locomotive marche sans que les wagons ne suivent et ça se remarque au niveau de plusieurs secteurs. L’Etat accorde un grand intérêt pour le développement de l’agriculture et du tourisme pour assurer l’après pétrole, mais il semble que certains responsables et des élus en particulier n’ont pas encore compris ou ne veulent pas suivre ! Le constat est amer au vu de l’état de certaines villes qui croulent sous le poids de leurs ordures, les infrastructures à l’abandon, les espaces verts délaissés, des espaces transformés en lieu de beuverie et le reste. Une commission a été chargée par le wali pour faire une étude des lieux afin qu’ils soient affectés pour être rentabilisés.

B. Boufaden
Dimanche 17 Juillet 2016 - 18:12
Lu 54 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+