REFLEXION

MASCARA : Des bénéficiaires de logements de l'URBAT en colère

Des bénéficiaires de logements de l’URBAT disent que l’exécution des travaux des appartements du 4ème étage du bloc L de la cité des 104 logts, située près du rond-point des lions et à 300 m du siège de la wilaya, oblige ces familles qui ne savent plus à quel Saint se vouer, à saisir expressément cette fois les gestionnaires de la wilaya à l’effet d’user de leur autorité pour exiger de l’URBAT les réparations urgentes de ces logements comme le prévoit les cahiers des charges.



En effet, depuis l’occupation des lieux, il y a, à peine 2 ans, les familles en question endurent les pires atrocités des malfaçons amenant ces dernières à poser la question  « Qui est ce responsable qui s’est chargé de leur réception ? ». Ces habitants avancent qu’ils ont été arnaqués dans la construction dont les chambres sont un fait insolite nécessitant une enquête, puisque démunies de plafond et qui ne sont couvertes que par l'envers d'une haute toiture à forte inclinaison, il y a aussi la minceur des murs qui fait vibrer toute la cloison aggravée par la mauvaise pose de la boiserie qui se trouve maintenant descellée des cadres et certains endroits sont crépis à la main vu la trace des doigts. Selon ces derniers, ce constat va jusqu'aux intempéries où les eaux pluviales s'infiltrent par beaucoup de gouttières qui inondent toutes les pièces  incitant les occupants à se réfugier chez leurs proches laissant derrière eux leurs affaires couvertes de film en plastique. Ce sont des habitations qui ont été payées cher par des citoyens qui ont fait confiance à un organisme public relevant des compétences de l'Etat qui a ses représentants locaux lesquels ont sous leur coupe des responsables censés vérifier si la construction répond aux normes et surtout l'étanchéité qui fait parler d'elle par temps pluvieux. Toutes les réclamations ont été vaines pour venir à bout de cette arnaque. Les autorités compétentes sont saisies pour intervenir dans ce cas précis très dangereux afin de dépêcher en urgence une commission  qui prendra acte de ce qui terrorise ces habitants souffrant du travail bâclé incontrôlé qui a fait que ces demeures ne sont pas aptes à abriter des êtres humains. Ces gens  sont dans le désarroi et lancent un appel de détresse aux pouvoirs publics, en tant qu'administrés, pour prendre les mesures qui s'imposent parce que ces acquéreurs crient haut et fort qu'ils ont été roulés et que l'URBAT détient encore des marchés dans la wilaya de Mascara. Cette entreprise risque encore de faire parler d’elle.

B. Boufaden
Lundi 4 Avril 2016 - 18:11
Lu 109 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+