REFLEXION

MASCARA : Campagne de sensibilisation contre les fléaux sociaux

Le chef de la cellule de Communication et des relations Publiques, de la Sûreté de wilaya, a participé en compagnie du chef de brigade antistupéfiants à deux journées d’études organisées par la Direction de l’Éducation les 15 et 16 du mois en cours dès neuf (9) heures du matin au niveau du lycée Karim Larbi El Hachemi à Mohammadia et du lycée Cherif Laoufi à Mascara, avec la participation de plus de 300 élèves



Les deux rencontres ont eu lieu en collaboration avec les partenaires influant sur le terrain, des cadres de la Direction de l’Éducation de Mascara, des représentants de la direction et des affaires religieuses. Les deux journées ont vu l’organisation de portes ouvertes avec l’exposition des différentes statistiques et photos s’inscrivant dans le cadre de la compétence de la brigade des antistupéfiants, ainsi que les différents outils techniques mis à la disposition de la Police scientifique. Cette activité a été marquée aussi par l’intervention des représentants des affaires religieuses et de la Direction de l’Éducation, suivie par celle du chef de la Cellule de Communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya qui a abordé les dangers des fléaux qui ne cessent de se répandre continuellement. Il a rappelé aussi les méfaits psychologiques et physiques résultant de la consommation de drogue, mettant ainsi l’accent sur les efforts déployés par les services de Police dans la lutte contre ces matières toxiques  et la répression des dealers. Pour sa part, le chef de brigade de la lutte antistupéfiants a évoqué dans son allocution les statistiques numériques des affaires traitées ainsi que la catégorie la plus visée par les trafiquants, sans oublier de mentionner le haut degré de professionnalisme démontré dans le démantèlement des réseaux de trafic par la brigade spécialisée. Cette dernière a réussi à saisir, durant cette année, des quantités importantes de drogues et de psychotropes destinés à la consommation locale. L’orateur a insisté sur la nécessité de conjuguer les efforts de toutes les parties concernées en vue de mettre fin aux agissements de ceux qui visent à gagner de l’argent sans se soucier des dangers que peuvent causer ce genre de substances toxiques. Enfin, Le chef de brigade a appelé les étudiants à collaborer avec les services de police sans hésiter à faire usage des numéros verts 17 et 15-48 mis à leur disposition pour dénoncer tout acte relatif à des délits de trafic de drogue ou tout autre acte criminel. Ensuite un film intitulé « les marchands de la mort » a été projeté, démontrant ainsi la stratégie adoptée par les trafiquants de drogue pour impliquer les enfants mineurs, ainsi que des témoignages réels de certains jeunes ‘’accros’’  à la drogue et aux psychotropes et les méthodes de désintoxication à travers le suivi psychologique au niveau des établissements publics de la santé. A la fin de la rencontre, la parole a été donnée aux élèves qui ont axé leurs interventions sur les différents sujets évoqués par les conférenciers. Les élèves, les cadres de la direction de l’éducation et le personnel des deux établissements ont accueilli avec un grand intérêt cette initiative très intéressante pour les élèves en exprimant le souhait de voir généralisé ce type de journée de sensibilisation au vu de son importance pour cette frange de la société. 

B. Boufaden
Mardi 17 Mars 2015 - 16:54
Lu 194 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+