REFLEXION

MASCARA : Apiculture, un métier de père en fils à Mohamadia



La famille Krilif de la ferme Blanche dans la Daïra de Mohamadia, a eu comme héritage la culture des abeilles, un métier qu’elle a hérité de ses grands parents. Cette famille a délégué le métier OUARDA une sourde et muette, qui fait de l’apiculture son équilibre moral, elle qui vient d’hériter le métier du grand père paternel qui est détenteur d’une médaille en Bronze en 1920  par la Société des apiculteurs de Mohamadia que présidait  à l’époque le colon PARADO connu dans la région pour son penchant pour l’apiculture où il était concurrencé par des Algériens sur place. PARADO s’est spécialisé dans le miel blanc de fleur  et qui organisait chaque année un concours  local. A cette époque on faisait sortir du miel qui était en abondance, des savons, des shampoings, du mélange pour le thé, du vin (hydro-miel) du vinaigre et des bonbons, le tout fait à partir du miel. Mlle Ouarda nous faisait savoir qu’elle allait nous faire une surprise cette saison, alors attendant la saison de la récolte du miel pour connaître le fruit de notre surprise.                                   

B.Boufaden
Mercredi 12 Février 2014 - 18:27
Lu 315 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+