REFLEXION

MASCARA : 21 888 cartables pour les élèves issus de familles nécessiteuses

21 888 élèves bénéficieront cette année de trousseaux scolaires ce qui leur permet de faire face à leurs études sans soucis. En effet, 11.500 cartables ont été acquis sur le budget du Ministère de la solidarité et seront attribués par le biais de la D.A.S et 10.308 autres cartables acquis sur le budget de la wilaya.



Cette fourniture a été mise en place à temps, jusqu’à ce jour, 17.500 cartables ont déjà été distribués. D’autres parts, la wilaya a consacré sur son budget plus de 200 millions de cts à la lunetterie, bien que l’opération de lunetterie pose problème. Auparavant, il y avait un ophtalmologue  désigné par la daïra pour faire face à la demande, aujourd’hui un seul ophtalmologue est désigné au niveau de la daïra de Ghriss et doit assurer la demande de tous les établissements scolaires de la wilaya, ce procédé a contraint certains parents d’élèves à soigner leurs enfants sur leur propre fonds dont certains sont dans le besoin dans le seul but d’éviter ces déplacements inutiles. « L’opération de lunetterie doit être revue, disait Mme Cherifia, d’ailleurs moi-même, j’ai ma fille qui nécessite des lunettes, on m’a orienté pour aller faire cette visite à Ghriss, alors j’ai préféré payer pour éviter ce va et vient. » Concernant la prime scolaire des 3.000 DA, 75.000 familles bénéficieront de cette prime, dont les listes, disent les chefs de daïras, sont prêtes et déposées au niveau des économes de chaque établissement, l’opération devra être clôturée au plus tard vers la fin de la semaine, instruit le wali. Reste le problème de transport, 17.933 élèves se déplaceront quotidiennement à travers le territoire de la wilaya, mais à ce niveau le problème reste posé. Les 279 bus existants ne peuvent satisfaire la demande, puisque l’ensemble des élèves doivent se déplacer à la même heure sur 337 lignes existantes or que les bus ont une contenance limitée de 30 à 35 et font des surcharges allant jusqu’à 50 élèves par rotation, un risque permanent pour ces engins. La question demeure au niveau du temps et des rotations, les responsables doivent voir au niveau de l’horaire, certains élèves doivent faire un sacrifice pour se lever tôt afin de permettre à ces bus de faire autant de rotations afin de satisfaire tout le monde.

B. Boufaden
Lundi 29 Août 2016 - 16:50
Lu 121 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+